Anne Brissaud, Conseillère municipale et métropolitaine de Montpellier, Présidente départementale, Porte-parole et membre du Comité exécutif, « Les Centristes – Nouveau Centre », sera tête de liste de « Montpellier pour tous » aux élections Municipales de 2020.

Devenir maire de Montpellier, à quelques mois de cette échéance électorale, Anne Brissaud est prête. Elle a confiance dans son équipe, et dans tous les projets qu’elle compte mettre en place. Cette conseillère municipale d’opposition souhaite créer une rupture dans la méthode de gouvernance. Secret d’une bonne gestion : le but est d’être capable d’entendre et d’apprécier à leur juste valeur, toutes les propositions : « on a déjà décidé d’un autre mode de gouvernance où l’opposition aurait la possibilité de s’exprimer sans limites […] et de pouvoir travailler. »

Annonce - Pub - Advertisement

Une candidature du centre

Éric Petit, Christine Gayola, Philippe Etourneau et Anne Brissaud tenaient cette conférence de presse lundi 15 juillet : pour présenter une candidature du centre pour la mairie de Montpellier. Mais en précisant que ce ne sont pas les étiquettes politiques qui vont définir les orientations de la liste « Montpellier pour tous. » En exemple, Anne Brissaud citera Éric Petit conseiller métropolitain et adjoint au Maire de Saint-Jean-de-Védas qui est plutôt Modem, alors qu’elle s’inscrit dans la lignée politique d’Hervé Morin le président du mouvement « Les Centristes-Nouveau Centre »

« En finir avec le clientélisme »

« Le commun, le partage, en finir avec le clientélisme, faire de la politique pour tous et avec tous, » Anne Brissaud assume : « j’ai décidé de construire ce projet et je suis accompagnée par une équipe qui porte ces mêmes valeurs humanistes et républicaines. »

ITW Anne Brissaud : « on est vraiment dans la libération de Montpellier »

Côté critiques du maire actuel : « Saurel ne fait que prolonger des stratégies qui ont été mises en place et pensées, il y a 40 ans et même avant […] aucune vision partagée […] Et un bilan sans appel avec des comptes de la ville qui sont dans le rouge. La gestion financière et humaine de Philippe Saurel n’est pas bonne. »

En tandem avec Alex Larue, hors de question pour la Présidente départementale des centristes. Et lorsque l’on fait allusion à sa position de numéro 18 sur la liste de François-Xavier Bellamy pour une « union de la droite et du centre » aux Européennes : « il faut tenir compte des résultats du scrutin national […] et la proposition faite ne correspondait pas aux Français. Moi j’étais une centriste sur la liste des Républicains, je ne regrette pas cette campagne […] et dans l’Hérault, à Montpellier en particulier, je ne suis pas toujours d’accord avec Les Républicains […] Alors, pourquoi partir derrière eux, ils sont tout à fait libres de venir avec nous.» Anne Brissaud veut porter un projet communal qui s’adresserait à chacun des habitants de la ville, avec une liste qui sera complète et connue en octobre prochain.

Municipales 2020 : et si Anne Brissaud prenait les commandes de Montpellier ? La réponse peut se lire dans la présentation lors de cette conférence de presse : « C’est l’argent des Montpelliérains qui sert à satisfaire les ambitions démesurées d’un petit nombre, et ça ne va pas du tout. Nous sommes contre un maire omnipotent, nous voulons redonner de la place à une équipe municipale. Une équipe municipale qui ressemblera aux Montpelliérains, qui devra tenir compte d’eux, et qui devra leur rendre compte pendant le mandat. »

Annonce - Pub - Advertisement