A la suite de l’inauguration de « l’Arbre Blanc », Michaël Delafosse, Président du groupe d’opposition municipal « La Gauche pour Montpellier » et Président de Destins Montpelliérains, réagit.

« Je salue l’inauguration de l’Arbre Blanc, l’une des douze « Folies architecturales » que j’avais initiées lors du précédent mandat en tant qu’adjoint à l’urbanisme. Aujourd’hui cet édifice est unanimement loué comme une réussite par les observateurs, notamment la presse nationale et internationale, et je remercie tout particulièrement son architecte japonais : Sou Fujimoto.

L’Arbre Blanc fait rayonner notre cité par son audace architecturale sans que cela ne coûte un euro aux Montpelliérains mais avec des bénéfices importants pour la ville. En effet, ce geste architectural visible de tous, financé par des investisseurs privés, entraîne des recettes fiscales nouvelles pour la Collectivité. Celles-ci permettent ensuite d’engager des politiques publiques, comme la construction d’écoles par exemple, qui profitent à tous. Ainsi pour l’Arbre Blanc, il convient de noter que la vente du terrain a rapporté pas moins de 4,3 millions d’euros à la Ville.

Je rappelle néanmoins que, faute d’ambition de l’actuelle Municipalité, seules deux Folies ont été réalisées dont l’Arbre Blanc. Si le Maire actuel n’avait pas fait le choix d’arrêter ce programme, d’autres projets de cette nature existeraient aujourd’hui à Ovalie, à proximité des campus, vers Alco, dans les faubourgs…

J’ai la conviction qu’il faut relancer le projet des 12 Folies architecturales notamment sur le site de l’ancienne Mairie à côté du Polygone ou à Ovalie. Le prochain mandat qui s’ouvrira après mars 2020 devra être celui du renouveau architectural et du retour de l’audace à Montpellier. »