Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram

La Ville poursuit son action pour développer les modes doux, avec l’aménagement de bandes cyclables sur l’avenue du Muscat et route de Montpellier, soit 1,5 km. Pour  un partage de l’espace public qui redonne toute leur place aux cyclistes et aux piétons, aux côtés des automobilistes, du Barnier à La Peyrade.

Les travaux de continuité cyclable concernent deux sections qui n’ont pas encore fait l’objet de travaux d’aménagement en boulevard urbain. Une première section à l’ouest avec 800 ml de bandes cyclables créées avenue du Maréchal-Juin et avenue du Muscat entre le rond-point René-Ricard jusqu’à la rue de la Gendarmerie permettant ainsi de prolonger la piste cyclable de la Montée de Reboul, (réalisée en 2018) et une section à l’est, sur la route de Montpellier d’environ 670 ml entre l’entrée de l’écoquartier des Pielles et l’avenue Schweitzer.

Ce mardi 11 juin a donc donné le coup d’envoi des travaux de la section ouest. Ils consistent à supprimer la voie de tourne-à-gauche centrale existante sur le boulevard urbain, de réduire l’emprise de la chaussée et de matérialiser 2 bandes cyclables de 1.50 m de large en moyenne de chaque côté de la chaussée. Cet aménagement prévoit également la mise en sécurité des carrefours avec la rue du Carignan et la rue de la Gendarmerie avec la création de 2 giratoires, et ce dès la semaine prochaine. Dans un second temps, les travaux de même nature concerneront la section est. Puis jusqu’à début juillet, les services techniques de la Ville réaliseront la matérialisation (marquage, peinture au sol) des bandes cyclables .

Afin de répondre aux enjeux sociaux et environnementaux, la Ville travaille depuis de nombreuses années à favoriser les déplacements durables et développe une politique en faveur des modes doux dont l’objectif principal est de réduire l’utilisation de la voiture au profit des cyclistes et des piétons, pour les courts trajets du quotidien. Initié en 2010, le plan local de déplacements doux/PLDD a été élaboré en concertation avec les habitants et les partenaires du territoire pour dessiner la trame douce de demain qui va à terme, permettre à chacun de se déplacer aisément, à pied ou en vélo, en ville, vers les sites naturels et vers les autres communes de Thau agglo.

Coût global des travaux, instamment : 143.000€ TTC

Ville de Frontignan la Peyrade

Partager l'article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram
À LA UNE
Montpellier, Antoine Maurice, tête de liste EELV - Régionales 2021

[VIDEO] Montpellier, Antoine Maurice : « l’écologie, c’est une chance pour demain »

[VIDEO] Samedi 6 mars, la tête de liste écologiste de L’Occitanie Naturellement était à Montpellier pour rencontrer différentes associations. Sportives, culturelles, écologistes, sociales ou humanitaires, « les associations sont un maillon...

[VIDÉO] Occitanie : Manuel Bompard en soutien au collectif « anti-sanofric »

Le rendez-vous avait été donné, ce samedi 6 mars, devant le CHU de Montpellier, arrêt de tram Lapeyronie. Manuel Bompard eurodéputé LFI et chef de file pour les élections, flanqué...

SOUTENEZ LE MOUVEMENT

Soutenez Le Mouvement !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 66% !

Je participe
VIDEO, INTERVIEW, EMISSIONS​
LES PLUS LUS
ANNONCES LEGALES