L'Occitanie, c'est aussi la Région du fromage

Bon appelons un chat un chat, votre dévouée, celle que vous êtes en train de lire en ce moment n’y connaissait absolument rien en matériel Gaming.

Pour autant, quand on ne sait pas, on se fait aider. J’ai donc décidé de faire appel à mon gamer préféré pour m’aider à comprendre le fonctionnement du matériel, voilà donc à quatre mains le test du GTX trust 865 Astra. C’est parti et ça décoiffe.

C’est un clavier de la marque Asta. D’entrée, la marque est reconnue dans le monde du Gaming pour son rapport qualité-prix et ses produits allant de l’entrée de gamme jusqu’au matériel expert utilisable par tous les gamers, quels que soient leurs niveaux. Deux composantes essentielles ressortent de ce test, l’esthétisme et la praticité du clavier.

Une boite de nuit dans le clavier

On le sait les joueurs ont des goûts et des couleurs qui leur sont propres. Ici, les couleurs du clavier sont éclairées par des LEDs, il est donc possible de changer l’intensité et la vitesse de la lumière grâce aux touches directionnelles.

Il y a trois modes de couleurs à visée esthétique, le premier consiste à un défilement de bandes lumineuses de toutes les couleurs. Le second est un clignotement du clavier de droite à gauche, et inversement pour le dernier. Pour les gamers qui ne souhaitent pas de couleur, un mode clavier éteint est possible. Très agréable pour obtenir le soir des ambiances tamisées, on peut également allumer le clavier entièrement en appuyant sur SCRLK.

Si les premiers modes jouaient l’atout de l’esthétisme, les autres modes sont réellement dédiés au Gaming.

Ce mode éclaire seulement les quatre touches les plus usitées par les gamers lors des jeux, à savoir ZQSD pour un azerty et WASD pour les claviers qwerty. Il en est de même pour les quatre touches directionnelles.

Cette fonctionnalité est ce qui peut être considéré comme la plus aboutie. Le clavier garde en mémoire les touches pressées, et les laisse allumées quelques secondes. Il est surtout utile lorsque le gamer par mégarde appuie sur deux touches proches l’une de l’autre. Cela permet au gamer de vérifier s’il s’agit d’un bug du jeu ou bien d’une erreur humaine.

Le meilleur pour la fin, la fonction ultime, le Graal : quand le gamer appuie sur une touche une vague de lumière éclaire tout le clavier à la manière d’une onde comme un galet qui ricoche sur l’eau, presque la classe mondiale.

Un clavier aux caractéristiques techniques très abouties

C’est un clavier métallique, avec des touches mécaniques qui produisent un son très spécifique assez fort pouvant faire penser aux premiers ordinateurs de maison. Les joueurs pourront apprécier le bruit, « assez harmonique ». Les switches sont quant à elles rouges, indiquant que le clavier est très sensible, ce qui est un atout majeur, mais aussi un désavantage si le joueur n’est pas assez précis.

Toutefois comme le clavier possède un anti-ghosting, le problème ne se pose pas. Il possède en outre une haute réactivité. Enfin, les touches sont extractibles, il existe un accessoire qui permet de les retirer en toute sécurité. Le câble est enroulé de base, pour la gestion des fils, mais il est déroulable sur environ deux mètres.

Un clavier en métal lourd, qui permet une bonne assise et un bon maintien lors des parties speeds et mouvementées.

Le clavier ne chauffe pas, bien qu’il possède des LEDs, ce qui le rend agréable, au regard des autres claviers qui ont parfois tendance à surchauffer. Le port USB est muni d’un bouchon accroché au fil, permettant de le protéger, durant les transports notamment. Le fil du câble est lui tressé.

En maintenant la touche fn + retour Windows, ce mode permet de verrouiller le retour Windows et éviter les crashs de jeu en pleine partie. En revanche, il n’y a pas de macro programmable, mais certaines sont intégrées.

Petit bémol, il n’y a pas de logiciel fourni afin de programmer lesdites macros.

Cela représente un désavantage quand le joueur est sur une « action répétée » sur un jeu, il doit le faire manuellement. Ce matériel est parfait pour les gamers même les plus virulents. Si vous laissez majestueusement tomber votre tête sur le GTX, celui-ci ne flanche pas et ne se casse pas.

Bref, ce clavier est du très bon matériel, esthétique pour les aficionados (et rigolo pour les non-initiés), solide, possédant des caractéristiques pensées pour le confort du gamer et d’un prix très abordable.