À Montpellier, après une occupation de quelques-uns des ronds-points de la Métropole, les Gilets Jaunes ont battu le pavé pour un 25e week-end de mobilisation.

VOIR AUSSI : Montpellier : Sur les ronds-points, un début d’Acte XXV convivial pour les Gilets Jaunes

Si les Gilets Jaunes étaient nombreux dans le cortège syndical du 1er Mai, qui a rassemblé, en France, 164 500 manifestants selon le ministère de l’Intérieur (310 000 selon la CGT) et plus de 2 500 à Montpellier, ils étaient moins nombreux, près de 1 500, pour un Acte XXV montpelliérain avant tout centré sur les ronds-points.

Annonce - Pub - Advertisement

Ronds-points ou des « barbecues anti-Macron » se sont tenus notamment à l’initiative du député de la Somme, François Ruffin, qui a « libéré les droits » de son film sur le mouvement social, J’veux du soleil pour l’occasion.

Les Gilets Jaunes se sont rassemblés à 14h sur la place de la Comédie.

Peu avant la manifestation des Gilets Jaunes, les forces de l’ordre encerclaient « Le Royal » devenu « Maison du Peuple », la semaine dernière.

Le cortège des Gilets Jaunes est venu soutenir les occupants avant de se regrouper sur la place de la Comédie.

Les Gilets Jaunes se sont ensuite dirigés vers la Gare Saint-Roch, en passant par les abords de la Préfecture et du Peyrou.

Après avoir marqué un temps d’arrêt devant la Gare, les Gilets Jaunes se sont dirigés vers la place de la Comédie, avant de remonter vers la Préfecture de l’Hérault.

Arrivés aux abords de la Préfecture, les Gilets Jaunes se sont positionnés face aux forces de l’ordre.

Peu avant 16h, les Gilets Jaunes se sont retirés des abords de la Préfecture, pour descendre en direction de la place de la Comédie.

Arrivés place de la Comédie, les Gilets Jaunes ont continué vers la Gare Saint-Roch.

Après un regroupement devant la Gare Saint-Roch, les Gilets Jaunes sont remontés par la rue Saint Guilhem, vers la Préfecture.

Peu avant 17h, après le jet de quelques projectiles, les forces de l’ordre sont intervenues, faisant disperser les Gilets Jaunes et commencer l’habituel jeu du chat et de la souris entre Gilets Jaunes et forces de l’ordre.

Pour la Commission Convergence 34 de l’assemblée générale des Gilets Jaunes du Peyrou, il s’agissait de faire « du 4 mai une journée de reconquête des ronds-points », et au-delà de « préparer la grève du 9 mai » tout en appelant « à participer aux AG dans les entreprises et les services, ainsi qu’aux manifestations ».

Annonce - Pub - Advertisement