Montrer l’exemple et dénoncer les manquements des pouvoirs publics locaux, c’est aussi la mission du « Collectif Citoyens pour le Climat à Montpellier ». Dimanche 14 avril à partir de 10h00, ils proposent un TRASH CHALLENGE : une action de nettoyage d’envergure. 

Le rendez-vous est donné de 10h à 17h : arrêt de tram Pablo Picasso à Montpellier. Pour le déjeuner chacun apporte un petit truc à partager, info « clin d’œil » des organisateurs : « végane et non-végane sont les bienvenus avec tolérance, et respect des uns, et des autres. » Et info pratique : « pensez à prendre des gants pour vous protéger les mains ».

Trash Challenge

Trash Challenge, mobilisation régulière offre, grâce ce genre d’action, un outil pédagogique efficace, et permet aussi de véritables prises de conscience, pour modifier nos comportements, et alerter sur les défaillances des pouvoirs publics.

Entretien avec Stéphane Herb Coordinateur du Collectif Citoyens pour le Climat à Montpellier:  

Comment va se dérouler cette action de nettoyage d’envergure dans Montpellier ?

L’action va se dérouler de 10h à 17h environ, permettant à chacun de venir quand il peut, donner un peu de son temps pour participer à ce nettoyage, et montrer la solidarité des Montpelliérains. Une action qui sera également l’occasion de montrer que les Gilets Jaunes sont concernés par les problèmes environnementaux et sur la biodiversité, puisqu’ils vont répondre à l’invitation de Citoyens pour le climat et venir prêter main-forte pour nettoyer cette décharge à ciel ouvert.

Comment et où allez-vous « déposer », « jeter », « trier » les déchets récupérés ?

Pour les déchets, je compte faire appel aux services de la Métropole pour venir ramasser les sacs, et les différents objets collectés, pneus, câbles, plastiques, bois… Nous ferons le tri, ils n’auront qu’à venir récupérer, et l’envoyer aux différents centres de tri. Nous allons faire le boulot qui n’a pas été fait par les services de la Métropole, qui laisse pourrir la situation. Les déchets sont à l’air libre, les plastiques s’envolent dans la nature, polluent les sols, les cours d’eau, finissent dans la mer, et tuent toute biodiversité. Ce n’est plus admissible aujourd’hui ! Faire du « green washing » en taguant les trams en vert, ou en faisant des micro-fleurissements, on est loin des solutions attendues.

Y a-t-il un diagnostic nécessaire sur la gestion des déchets dans la métropole de Montpellier ?

Il faut aujourd’hui un diagnostic du traitement des déchets à Montpellier et dans sa métropole. Mais un vrai diagnostic, pas de la « poudre de perlimpinpin » avant élection. Il faut une vraie politique des déchets, de la propreté de la ville. Mais il faut aussi, et surtout une politique aujourd’hui en amont, pour éviter tous ces déchets. Interdire les plastiques, forcer les entreprises de restauration rapide à utiliser des emballages écoresponsables, obliger sur les chantiers de construction à avoir une attitude écologique et ne plus trouver tout et n’importe quoi autour de ces chantiers. Souvent des emballages, et des résidus dont on ne sait quoi faire…

Il faut créer une charte du zéro déchet, et interpeller tous les commerçants pour adhérer à cette charte, en mettant sur leur devanture un logo s’ils sont OK, ou s’ils sont en voie de l’être. Il faut créer une vraie brigade verte, non pas dans la répression, mais plus dans l’éducation, la sensibilisation au tri, et au zéro déchet… Faire des ateliers, des débats, du porte-à-porte si nécessaire, mais expliquer comment faire aux gens. Et pourquoi pas trouver un moyen pour les inciter à devenir : les citoyens, les plus propres de la ville ?

Je pense qu’il faut faire participer tous les habitants, dans cette lutte aux déchets, et dans ce diagnostic, en créant une commission : administration, citoyens, et associations, afin de travailler ensemble pour faire de Montpellier et de sa Métropole l’agglo numéro un du tri des déchets, et de la gestion de la propreté. Mais pas dans la répression, plutôt dans le choix du dialogue, de la sensibilisation et de la responsabilisation.

VOIR AUSSI : [VIDÉOS & ITW] Marche pour le climat, Montpellier à la recherche d’une solution vélo