La campagne annuelle de dragage 2019 de l’avant-port terminera son nettoyage des sédiments à la mi-avril.

Avec l’installation de la conduite, cette opération obligatoire pour conserver un tirant d’eau nécessaire à l’accueil des différents bateaux a permis d’aller réaménager certaines plages érodées, et leur redonner leur sable fin et blanc.

Grâce à la déclaration faite à la police de l’eau (DREAL direction régionale de l’environnement de l’aménagement et du logement), un double contrôle environnemental est effectué. Comme chaque année, la bonne nouvelle c’est que le fond de l’avant-port est sain. Pas de pollution, et donc avec ce que le vent de Sud-Est dépose tout l’hiver, l’homme compose et redistribue ce sable en épousant ainsi les cycles de la nature, 6 700 m3 cette année pour un coût d’environ 10€ le m3.

Interview, Jacques de Lalaubie, directeur du port de Frontignan :