Bientôt 89 000 m² de commerces à Odysseum. Soit autant que tous les commerces du centre-ville réunis !

Cette nouvelle extension annoncée de la plus grande zone commerciale de Montpellier est une provocation. Une hérésie.

Alors que l’on annonce la suppression des TGV qui desservent le centre-ville en gare Saint-Roch, alors que les galeries commerciales du Triangle et de la Comédie sont littéralement à l’abandon, alors lors que les cinémas du centre-ville ferment les uns après les autres, la Métropole poursuit une politique irresponsable d’expansion des zones commerciales en périphérie. Une politique du tout bagnole et du tout béton. Au profit de la grande distribution et des grandes enseignes mondialisées.

On voudrait tuer le centre-ville et le commerce de proximité que l’on ne s’y prendrait pas autrement.

Outre l’extension d’Odysseum, d’autres projets pharaoniques sont dans les cartons de la Métropole.
En particulier la nouvelle zone commerciale « Ode à la Mer » avec ses 61 000 m² de commerces et ses 2 000 places de parking. Un nouveau monstre censé s’implanter entre la zone commerciale de Carrefour Lattes et celle de Auchan Pérols.
Sans parler du projet d’un nouvel hypermarché U à Vendargues.
Toujours plus de zones commerciales, toujours plus de parkings, toujours plus de routes, toujours plus de béton, toujours plus de pollution !

Il est temps de dire stop à cet urbanisme d’un autre âge !

Stop à la prolifération des zones commerciales. Stop à la bétonisation des terres agricoles ! Stop à la dépendance automobile !
Favorisons un commerce responsable, indépendant, de qualité.
Développons les commerces de proximité, accessibles près de chez soi, à pied, à vélo, en transport public.

Ni Dubaï, ni Shanghaï !
Faisons de Montpellier une ville à taille humaine

Manu Reynaud, pour Europe Ecologie – les Verts Montpellier