Montpellier-web-commercants
Discours de Robert Ménard pour la Journée nationale d'hommage aux "Morts pour la France" pendant la guerre d'Algérie et les combats du Maroc et de la Tunisie, prononcé lors de la cérémonie de ce mercredi 5 décembre au monument aux morts de Béziers.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram

Une semaine après son article à charge contre le maire de Béziers, le journal satirique publie ce mercredi de nouvelles prétendues « révélations ». Cette fois, il invente « les touchants cadeaux du maire de Béziers à son promoteur préféré ». Avec, dans le rôle de l’indic’ bidon, un candidat aux municipales en affaire avec les concurrents dudit promoteur… Ou comment Le Canard et l’opposition municipale plongent main dans la main dans la mare aux bobards.

Pour commencer, le journal affirme que Socri Reim – prétendu « promoteur préféré du maire » – aurait « mis la main sur un terrain très convoité » dans le quartier de l’Hours (près du Polygone dont ce groupe est propriétaire).

Dès 2007, ce terrain connaît ses premiers errements. La parcelle en question est abandonnée par un groupement de promoteurs nationaux (Nexity, Bouygues et Sogeprom). À l’époque, l’idée est déjà d’en faire un hôtel. Toutefois, personne n’en veut. Socri Reim est sollicité mais ne donne pas suite. Pendant cinq ans, son propriétaire, la société d’économie mixte Sebli (rebaptisée Viaterra depuis), ne sait quoi en faire. Inhabituel pour un terrain « très convoité »

En 2012, un promoteur biterrois, Clés du Sud, signe finalement une promesse de vente. Un permis de construire est accordé dans la foulée. Malgré tous les efforts déployés par le groupe, aucun projet n’aboutit, faute de partenaire financier. Patiente et désireuse de voir le programme sortir de terre, la Sebli multiplie pourtant les prolongations administratives et autres avenants contractuels, repoussant à neuf reprises en six ans les dates butoirs !

Pendant ce temps, le quartier change de visage et les chantiers s’enchaînent : nouveau palais de justice, nouveau siège de la CPAM, résidence senior, crèche, EHPAD, immeuble d’habitations, etc., le tout porté par une pléiade de promoteurs. Mais toujours pas d’hôtel sur le terrain tant « convoité » !

Las, la société d’économie mixte tranche. Fin 2016, le permis de construire est cassé et décision est prise de donner sa chance à un autre opérateur : Socri Reim. Éconduit, le groupe Clés du Sud conteste devant la justice, qui donne finalement raison à la Ville. En février 2019, constatant que le projet est effectivement bel et bien à l’arrêt, le tribunal administratif de Montpellier déclare le permis de construire périmé depuis près de cinq ans. Pour le même prix (1,24 millions d’euros) et dans la plus stricte légalité, Socri Reim1/2

relève le défi et achète le terrain pour y bâtir un ambitieux complexe hôtelier de luxe. Voilà pour le supposé « cadeau », la « belle opération » moquée par Le Canard enchaîné.

S’il est vrai que, après douze ans d’attente, l’opération est (enfin) belle pour la ville, elle ne l’est manifestement pas pour tous ses élus. Pour l’un d’entre eux en particulier, et il le fait savoir ! On le comprend : il n’est autre que le client du promoteur congédié, « l’expert- comptable des lésées » comme le décrit Le Canard enchaîné.

Campagne des municipales oblige, voilà des mois qu’il attaque un à un les projets pour lesquels ses clients étaient candidats (hôtel de l’Hours, chantier de l’Acropole, reprise des Galeries Lafayette). En première ligne pour défendre ses intérêts, le voilà tout indigné que Béziers ose se redresser sans qu’il n’en tire avantage. Peu glorieux quand on se rêve maire de la ville… Frustré, le candidat aux municipales a beau canarder, il y laisse toujours des plumes.

Bientôt le goudron ? C’est la peine pour qui mélange intérêt général et profit particulier. Cela s’appelle un « conflit d’intérêts ». En attendant la prochaine fable, on compte sur ses amis justiciers du Canard enchaîné pour le lui rappeler.

Ville de Béziers

Partager l'article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram
À LA UNE
Lamine Gharbi voeux 2021 et vaccination ©JPV

[VIDEO] Lamine Gharbi : « L’acte vaccinal nous relie comme citoyens du monde »

Castelnau-le-Lez, Hérault. Ce mardi 19 janvier à la Maison de l’Hospitalisation Privée, Lamine Gharbi, président de la FHP et du groupe Cap Santé a présenté ses voeux, et a aussi...

[VIDÉO] Pays de Lunel : La future voie verte se dessine entre Lunel et Marsillargues

[VIDÉO] « Ce chantier s’inscrit dans une politique générale de déplacements doux sur le territoire » explique, comme pour en synthétiser l’importance, Pierre Soujol, Président de la Communauté de Communes du Pays...

ANNONCES - PUB
VIDEO, INTERVIEW, EMISSIONS​
LES PLUS LUS