Sète devant le CRA, Centre de Rétention Administrative. Lundi 11 juin a débuté une grève de la faim bien particulière, celle de Tieri Briet enchaîné, jusqu’à la libération de Moussa Kanté, Aly Sidibé et tant d’autres.

« Ne pas avoir de papiers n’est pas un crime… Traiter les sans-papiers comme des criminels est un crime. »  Le collectif « exCRAdition Générale » milite pour la libération de tous les migrants placés en Centre de Rétention Administrative, ces « petites » prisons invisibles dans le coeur des villes.

Ce mardi 12 juin, les projecteurs sont braqués sur deux d’entre eux : Moussa Kanté et Aly Sidibé. Expulsé vers 

Pour lire la suite, vous devez être abonné.

Inscrivez-vous dès maintenant !