Tieri Briet est un citoyen engagé. Enchaîné et en grève de la faim, devant le CRA au 15 quai François Maillol à Sète, c'est le jour 5 de son action.
Le personnel du CRA, Centre de Rétention Administrative, commence à s'habituer à sa présence. Le matin et dans la journée, certains le saluent et lui disent bonjour. D'autres, plus rares lui lancent un regard de défiance. Regard qui pourrait être lu comme de l'admiration face à un homme qui mène un combat devant lequel personne ne peut rester indif...

Pour lire la suite, vous devez être connecté et abonné .