Qui aurait pu supposer une seule seconde que des milliers de personnes afflueraient en plein hiver, pour danser dans la petite ville de Sommières, aux portes des Cévennes. Et pourtant, le pari a fonctionné !!! Les trad’hivernales fêtent leurs vingt ans du 17 au 20 janvier 2019. Amoureux des musiques et de la danse, le marathon est parti ces quatre jours !

Une genèse surprenante. C’est lors d’un festival à Nîmes à la fin des années 90, que Denis Galviez, membre du groupe Coriandre a lancé l’idée avec des amis musiciens, d’un Festival en hiver. Se sentant un peu « englouti » parmi les dizaines d’autres groupes, il émet cette idée. Le projet est lancé avec ses amis, l’association Coriandre est née. Il aboutira et depuis lors les trad’hivernales prendront de plus en plus d’essor au point de devenir un événement national puis international.

Si les spectacles sont riches et variés comme à l’accoutumée, une nouveauté toutefois vient enrichir le programme déjà très éclectique : du rap. En effet, des artistes vont se rendre au collège de Calvisson pour une nouvelle création dénommée, trad and rap. Le rappeur  de Perpignan R CAN viendra poser ses textes sus des mélodies traditionnelles du trio « la ficelle » aux sons des accordéons, guitares, flûtes vielle à roue.

Un exercice d’autant plus difficile pour les quatre artistes que le rap se joue en binaire, alors que la musique traditionnelle je joue quant à elle en ternaire.

Pour conclure, à l’occasion de cette vingtième édition, le partenariat a en outre été renouvelé pour trois ans avec Patrick Roux, conseiller régional et vice-président de la Lenga occitana, Patrick Malavieille, -vice-président du conseil départemental du Gard, Pierrick Lerasle,  délégué général des services de la  communauté de communes du pays de Sommières, et Jean-Louis Rivière, conseiller municipal délégué à la culture.

Gageons que les trad’hivernales ont encore de beaux moments à faire partager.

Plus de renseignements sur www.tradhivernales.com