Les robes noires se mobilisent aujourd’hui dans toute la France, après avoir lutté en vain depuis des semaines contre le projet de réforme de la justice.

Ce mardi 15 janvier, la grève devrait couvrir toutes les juridictions de Montpellier. Des perturbations sont à prévoir, notamment concernant les audiences.

Le projet de loi de programmation 2018–2022 pour la justice avait déjà été adopté en première lecture, il sera de nouveau examiné au Parlement à partir de ce mardi 15 janvier, suite à l’échec de la commission mixte paritaire et malgré la ferme opposition des acteurs du monde judiciaire, notamment sur la fusion controversée des tribunaux d’instance et de grande instance, la spécialisation, au sein d’un même département, de certains TGI en matière civile et pénale.

Les avocats demandent le retrait du projet de loi, et appellent notamment les Français à en débattre. Certains avocats montpelliérains rallieront Paris pour une manifestation nationale.

La grève est soutenue par une partie du personnel politique, notamment le conseiller municipal d’opposition à la ville de Montpellier et à sa Métropole et avocat Alex Larue.