C’est bon à savoir : les premiers dimanches du mois, les musées sont gratuits. Au programme, on vous propose de tester : le musée Fabre à Montpellier et le musée de la Romanité à Nîmes.

Montpellier, musée Fabre : Hollan, l’invisible est le visible

Profitez de faire la différence entre le visible et l’invisible, pour conclure que l’invisible est le visible, grâce à l’hommage rendu à Alexandre Hollan. Ses œuvres, tantôt colorées, tantôt sombres, sont nourries par sa sensibilité exacerbée. Tout au long de son œuvre, Alexandre Hollan ne cesse de s’interroger sur la perception des choses, prépondérante dans son acte de création, situé entre : « Je cherche quelque chose que je ne vois pas » et « Je suis ce que je vois » selon ses mots.

Musée Fabre, 13 rue Montpelliéret, 34000 Montpellier. Tél : +33 (0) 4 67 14 83 00

Annonce - Pub - Advertisement

Nîmes : Musée de la Romanité

Belle occasion de revivre le processus de romanisation qui s’est opéré au fil des siècles dans la région de Nîmes : 5000 œuvres retracent 25 siècles d’Histoire et sont mises en scène avec 65 dispositifs multimédias. Un parcours permanent, et immersif.

Musée de la Romanité, 16 boulevard des Arènes, 30000 Nîmes. Tel : +33 (0) 4 48 21 02 10

Annonce - Pub - Advertisement