Montpellier, mardi 11 décembre. Clemenceau, Mermoz, et Guesde s’étaient donné rendez-vous au Peyrou. C’était la journée de l’appel à un « mardi noir » dans tous les établissements.

Dès 8h00 ce matin, une mobilisation de lycéens est partie du lycée Clemenceau. Début de ce rassemblement

Voir aussi – Mobilisation des lycéens, 11 décembre : mardi noir

Départ du lycée Clemenceau pour le Peyrou. Manif prévue à 11h00, une marche en chanson, et au tempo du Gouvernement d’Édouard Philippe : « un pas en avant, un pas en arrière c’est la politique du gouvernement. »

Unification des différents manifestants de chaque lycée, avant une direction vers la place de la Comédie.

Début de la manifestation inter-lycéenne en protestation, contre Parcoursup et la réforme du bac, avec comme slogan : « c’est quoi le message !!! Travaille, consomme et ferme ta gueule !« 

Pose en soutien aux lycéens interpelés de Mantes-la-Jolie, les jeunes manifestants s’agenouillent mains sur la tête. Un symbole fort.

Boulevard du Jeu de Paume : « tout est à nous, rien n’est à eux. Tout ce qu’ils ont, ils l’ont volé. Partage des richesses, partage des savoirs, ou alors ça va péter… »

La manifestation se termine à genoux, place de la Comédie, pour un nouvel hommage aux lycéens de Mantes-la-Jolie. Tout s’est bien passé, les lycéens criaient : « la police avec nous, » et chantaient la Marseillaise. Rue de l’université, il y avait des gendarmes mobiles pour bloquer l’accès à la préfecture. Aucun jet de projectiles n’a été signalé.