L'initiative a été prise par Mathieu Cassucio, co-référent des Jeunes avec Macron de l'Hérault, ancien collaborateur parlementaire et chargé d'études à la Métropole de Montpellier et deux étudiantes en Science politique à Montpellier, non encartée, avec une idée simple penser la Métropole pour 2030.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram

L’initiative a été prise par Mathieu Casuccio, référent des Jeunes avec Macron de l’Hérault, ancien collaborateur parlementaire et chargé d’études à la Métropole de Montpellier et deux étudiantes en Science politique à Montpellier, non encartées, avec une idée simple, penser la Métropole pour 2030.

Le projet, présenté par ses initiateurs comme citoyen, transpartisan et engagé se découpera en trois phases successives, une phase de consultations des jeunes de 17 à 30 ans, une phase d’entretiens avec des experts thématiques locaux, et enfin un grand événement, une « sorte de séminaire citoyen », « pour déterminer des solutions concrètes pour la métropole en 2030 ».

Les thématiques traitées seront nombreuses, l’environnement, notamment le « cadre de vie du citoyen », la société sous l’angle de « la sécurité et du social » pour « aller chercher quelque chose de nouveau pour la métropole », mais aussi la thématique institutionnelle autour de la Métropole et les nouvelles technologies pour « relancer la machine au niveau des jeunes ».

Le projet « Métropole 2030 » est une initiative des Jeunes avec Macron. Des initiatives similaires sont aussi prévues sur Grenoble, Lille et Lyon avec pour objectif d’« influencer les programmes municipaux. Les maires de 2020 vont déterminer la métropole de 2030. Notre rôle c’est de faire un travail de lobbying » et « ne pas faire de la politique politicienne ». Pour Mathieu Casuccio, les jeunes avec Macron « voulaient un projet local, pas comme tous les autres partis, porté par toute une génération pour aller plus loin et plus vite sur ces thématiques ».

Dans, ce nouveau mouvement, une place centrale est laissée aux jeunes, pensés, ici, « en tant qu’acteurs majeurs de la construction métropolitaine » et principale force de proposition « dans l’optique de proposer une expertise qui s’inscrit pleinement dans le projet de Montpellier 2030 ».

La première réunion de groupe de réflexion aura lieu lundi 10 décembre sur l’Esplanade Charles de Gaulle à Montpellier. L’initiative, qui compte pour le moment une quinzaine de membres, devrait bientôt être rejointe par de jeunes républicains.

Partager l'article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram
À LA UNE

Sète : Végétalisation participative, demandez le guide !

Végétalisation participative : un guide pour accompagner les habitants. Ça se passe à Sète. Débroussailler, nettoyer, planter, ce ne sont pas les seules missions du service Jardins et paysage de...

Variant Omicron : 13 cas suspects en France

13 cas suspects de contamination au variant Omicron de la COVID-19 ont été détectés en France. Selon Gabriel Attal en conférence de presse ce mercredi : « il y a actuellement...

VIDÉO, INTERVIEW, ÉMISSION
LES PLUS LUS
Liza Papel & Camen Bruère #LPCB
ANNONCES LÉGALES