Les gendarmes mobiles ont commencé leur intervention, mardi matin à 6 h.

Les "Gilets Jaunes" avaient investi le site dans la nuit de dimanche à lundi, entraînant l’immobilisation de plusieurs dizaines de camions-citernes venus pour ravitailler les stations-service.
VOIR AUSSI : Gilets jaunes et CRS, vers l’affrontement à Frontignan ?

Les "Gilets Jaunes" ont accepté de débloquer l'accès au dépôt.
Patrice Seigneurioux avait demandé que les CRS enlèvent casques et boucliers pour que cel...

Pour lire la suite, vous devez être connecté et abonné .