Les gilets jaunes poursuivent leurs actions ce mardi 20 novembre pour leur quatrième jour consécutif de mobilisation, avec des barrages filtrants et le blocage de plusieurs dépôts pétroliers.

Il y aurait ce matin, environ 300 CRS devant l’accès au dépôt pétrolier de Frontignan, l’ancienne Mobil pour déloger les gilets jaunes.

Les gilets jaunes ont investi le site dans la nuit de dimanche à lundi, entraînant l’immobilisation de plusieurs dizaines de camions-citernes venus pour ravitailler les stations-service. Suite au blocage, de nombreuses pompes à essence sont fermées dans l’Hérault et le Gard.

Quatrième jour de blocage à Baillargues

À Lunel, au rond-point de l’échangeur de l’autoroute A9, sur la RD 34, en direction de Sommières, sur le pont de l’A709 à Baillargues et au Kilomètre Delta à Nîmes les blocages perdurent.

Sur le rond-point de Baillargues qui donne accès à l’A709, la détermination est forte : « On va rester sur place … jusqu’à ce qu’on nous écoute, jusqu’à ce qu’on nous prenne en compte… » selon Stessy Seguin, la coordinatrice.