Cédric Herrou est agriculteur, il cultive ses oliviers, dans une vallée du sud de la France frontalière avec l’Italie : La Roya. Sur ce territoire, les réfugiés entrent sans cesse. Pour protéger sa terre, un agriculteur effrayé aurait pu d’un coup de fusil, faire la une des faits divers. En choisissant l’amour, l’accueil, et l’aide aux migrants, Cédric Herrou « bouscule » positivement le Conseil constitutionnel qui consacre le « principe de fraternité. »

Liberté, égalité, fraternité. Le Conseil constitutionnel a donné une force juridique à la devise républicaine, et l’a définie ainsi, avec : « l’idéal commun de liberté, d’égalité et de fraternité. Il découle de ce principe la liberté d’aider autrui, dans un but humanitaire, sans considération de la régularité de son séjour sur le territoire national ». Juillet 2018

Michel Toesca et Cédric Herrou, le hors-la-loi

Automne 2015. Tout commence avec un hors-la-loi : Cédric Herrou. Alors qu’il est considéré comme tel, cet agriculteur poursuit son action, avec l’aide des habitants de la vallée de La Roya. Il est filmé durant 3 années par son ami, le réalisateur Michel Toesca. Ni fioritures, ni postures esthétisantes, ce film est brut, vrai, juste, et saisit le réel pour en faire un moment d’Histoire. Une écriture de documentaire aussi puissante qu’une « tape story » : un genre cinématographique cher aux films Cloverfield et Projet Blair Witch.

Forces de police caméra au poing, Michel Toesca aussi, naissent des séquences, qui sonnent comme des duels à la Sergio Leone, entre Herrou et le sous-préfet des Alpes-Maritimes . Au-delà d’être instructif, et de poser un regard de résistance et de création, le réalisateur vous le garantit : « vous allez voir une histoire extraordinaire, c’est un film d’amitié, c’est un film d’amour, c’est un film d’aventure, c’est un film d’action. » Avec un personnage central aussi étonnant qu’attachant, pour qui : « l’État est devenu la terreur des plus faibles, » Cédric Herrou.

Au cinéma Diagonal à Montpellier : samedi 6 oct. à 11h35 et à 17h45, dimanche 7  oct. à 19h50, lundi 8 oct. à 15h45, mardi 9 oct. à 17h50.

Libre de Michel Toesca, Film documentaire France 2018, 1h40. Mention Spéciale du Jury de L’Oeil d’Or – Cannes 2018.

Rencontre avec Michel Toesca :