Le 10 septembre 2018

L’attaque au couteau d’un père de famille devant le lycée Joffre ce vendredi par une bande de migrants albanais est l’une des terribles conséquences de la gestion catastrophique de cette immigration massive encouragée par M. MACRON et par l’Union européenne qu’il devient de plus en plus difficile d’endiguer.

Depuis 2017, à Montpellier :

  • Un militaire de l’Opération Sentinelle a été agressé au couteau par un groupe de « réfugiés » albanais Place de la Comédie.
  • Le quartier du Plan Cabanes est le théatre de fusillades entre bandes rivales sur fond de trafic de drogue.
  • Toutes les semaines, les policiers de la CDI 34 interpellent des mineurs étrangers non accompagnés pour des vols à l’arraché ou des agressions au couteau à Saint-Roch.

La baisse des effectifs de police et de gendarmerie, le laxisme de la justice ni la Police de Sécurité du Quotidien de M. COLLOMB ne pourront stopper cette escalade de violence et cet ensauvagement sans une réelle volonté politique.
Il faut opposer une fermeté sans faille à l’égard de ces prétendus réfugiés qui ne fuient pas la guerre, mais qui l’importent sur notre territoire.

Le Rassemblement National demande que les étrangers ayant commis des actes criminels sur le sol français soient expulsés.

Communiqué de presse de France JAMET,
Député français au Parlement européen

1ère Vice-présidente du groupe RN au Conseil Régional d’Occitanie,
Membre du Bureau national du rassemblement national