Poésie sur une aire d’autoroute, l’aire de Loupian (A9)

Il fait chaud, et impossible de conduire plus longtemps entre Béziers et Montpellier ?

L’aire de Loupian sur l’A9 entre Béziers et Montpellier peut peut-être vous apporter une promenade poétique bienvenue sur le long trajet ensoleillé des vacances. Avec sa vue sur l’étang de Thau, l’aire de Loupian rend un légitime hommage à Georges Brassens, le chanteur de Sète ou Cette.

Ce Brassens statufié, que le tonton n’aurait sûrement pas apprécié, le représente guitare à la main avec un chat et une valise au nom de « Cette » à ses pieds et surtout le visage tourné vers son « île » natale. Pour la petite histoire, cette statue était au départ destinée à être implantée dans la capitale, boulevard Edgard-Quinet, ou gare de Lyon. Mais la « Capitale » n’en a pas voulu ….

Un bon moyen de faire découvrir Brassens à ses enfants ou petits-enfants sur l’autoroute des vacances.

L’aire présente aussi un parcours pédagogique pour mieux connaître l’œuvre du grand Georges.

Mais bon, si l’aire vaut le détour pour la poésie qui s’en dégage, peu de chance d’y retrouver l’esprit du prince des poètes et qui fut libre parmi les libres… Car comme le dit la chanson : « Est-ce trop demander, sur mon petit lopin / Planter, je vous en prie une espèce de pin / Pin parasol de préférence / Qui saura prémunir contre l´insolation / Les bons amis venus faire sur ma concession / D’affectueuses révérences ». Ici on est loin du songe du poète-troubadour.