Carrefour, blocage des magasins

Carrefour – Magasins bloqués, difficile de faire des courses ce samedi. Après l’annonce en janvier de la suppression de plusieurs milliers de postes, les syndicats FO, CGT et CFDT du groupe Carrefour, appellent les salariés à faire grève ce week-end pour défendre leur pouvoir d’achat et leurs emplois.

LIRE AUSSI : Colère et débrayage dans les magasins Carrefour

Mobilisation de 180 magasins ce samedi sur les 220 du groupe. Et selon la SNEC CFE-CGC, pratiquement 40 à 50 millions d’euros de perte de chiffre d’affaires sont envisageables. Objectif : toucher là où ça fait mal, au portefeuille. Une douleur que ces salariés connaissent bien.

Carrefour Lattes, ce matin Roland Saez délégué du personnel (CGT) le confirme : « nous faisons ça aujourd’hui, parce que c’est un très gros week-end commercial pour Carrefour. Et donc le but, il nous tape dans notre portefeuille, on va essayer de taper dans le sien…« 

Supprimer tout ce qui peut être supprimé, primes et emplois. Donner juste le strict nécessaire aux salariés restants, pour les garder à leur poste. Les laisser imaginer qu’ils ont de la chance. Pour Claude Barjou déléguée syndicale FO, la société installe une nouvelle forme d’esclavage. Si l’on compare ce que peuvent gagner les actionnaires, il y a lieu de pouvoir le penser : « … nous montrons aux actionnaires que nous ne sommes pas des paillassons. » Conscients que le renforcement du dialogue social est avant tout le renforcement de l’autorité de l’entreprise, les salariés du groupe Carrefour restent mobilisés.

Déclaration de Claude Barjou et interview de Roland Saez :