Samedi 25 novembre, pour la Journée internationale contre les violences faites aux femmes, la France insoumise réaffirme son attachement au féminisme dans une perspective plus large de promotion de l’égalité entre les femmes et les hommes.

Parallèlement le chef de l’État a officiellement lancé, la grande cause nationale consacrée à l’égalité entre les femmes et les hommes, avec plusieurs  axes : une augmentation du budget du secrétariat d’État à l’égalité entre les femmes et les hommes, un meilleur accompagnement des victimes, un renforcement de l’arsenal répressif et une mise en place dans toutes les écoles du service public d’un "module d’enseignement" consacré "à la prévention et à la lutte contre le sexisme, le harcèlement et les violences", couplés à un combat culturel pour lutter contre "les contenus qui peuvent fragiliser ou conduire à la violence contre les femmes".


Pour lire la suite, vous devez être connecté et abonné.

Merci, vous êtes de plus en plus nombreux à lire lemouvement.info. Nous ne sommes rattaché à aucun lobby, aucun groupe industriel, ou parti politique, pour garder notre indépendance éditoriale et notre liberté de ton votre soutien est essentiel, n'hésitez pas à vous abonner.

Je m'abonne !