Le Grand Entretien – Retour sur une séquence révélatrice d’un « beau » travail de Com’. Attention, par le truchement des animateurs TV, vous risquez d’en prendre pour 10 ans. 2017 : l’intox commence maintenant.

Une petite question qui se veut anodine, mais qui en dit long sur une connivence coupable. C’est Anne-Claire Coudray qui se lance la première : “au vu de tout ce que vous avez encore à faire, est-ce que cinq ans vous suffiront ?

À peine 5 mois de présidence Macron, il fallait oser cette extraordinaire question qui a deux objectifs :

Annonce - Pub - Advertisement

  • lui permettre de faire la promo des premiers mois en guise de conclusion.
  • commencer à ancrer dans nos cerveaux, que cet homme providentiel est là pour 10 ans.

Emmanuel Macron va se délecter de l’instant, tout en simulant un léger agacement :

  1. il fait sa promo, en bref : une campagne électorale extra, des élections gagnées, JO 2024 remportés, direction de l’UNESCO, une écoute internationale acquise, une majorité parlementaire, des réformes faites. Le pitch était presque parfait, avant un léger couac de langage, une digression EM classique : “je continuerai au même rythme et avec la même détermination, parce que c’est cela le mandat que le peuple français m’a donné. Il ne m’a pas demandé de gérer le pays, il m’a demandé de retrouver le fil du destin français.” Ah ! c’est quoi ce fil… ? C’est quoi ce destin ? Qui dirige cette puissance inéluctable qui semble prévoir le cours des événements ?
  2. il se perd doucement dans le siècle des Lumières, avant de se raccrocher à sa fonction en nous confirmant étonnamment: “c’est pour ça, moi je le dis souvent, je ne suis pas là pour gérer ou réformer, je suis là pour transformer” David Pujadas, loin de s’interroger sur cette antilogie, vient le sauver par une relance : “et penser à un deuxième mandat ?” Il n’a pas tort, mieux vaut rester dans l’acoquinement que de souligner les inepties d’un président. Emmanuel Macron enchaine :”je pense au pays et à l’ambition, ce moment-là viendra de défendre ce qui a été fait et d’avoir une ambition portée.

Alors, si vous étiez sous hypnose et que vous avez absorbé inconsciemment ce message, vous pouvez essayer un esprit critique pour arrêter de marcher comme un funambule, sur « le fil du destin français ». Sinon, par le truchement des animateurs TV, c’est parti pour 10 ans. Extrait, Le Rembobinage :

Annonce - Pub - Advertisement