Aux Pays-Bas, le Fairphone est un projet honnête et éthiquement ambitieux : produire un smartphone respectueux de l’environnement et conforme aux principes du commerce équitable. Stop ! Aux matières premières venues de pays en guerre ou contrôlées par des milices armées douteuses, comme la République démocratique du Congo, dont les mines sont exploitées par des enfants. Priorité à la traçabilité de l’approvisionnement en cobalt, minerai essentiel à la fabrication des batteries. Transparence de l’approvisionnement en or, tungstène, étain et tantale, bref avoir dans sa poche un mobile propre.

Obsolescence programmée : non. Le smartphone est fabriqué pour durer 7 ans, il dispose d’une architecture modulaire et il peut être réparé rapidement en cas de panne, ou mis à jour facilement, si l’un des composants devient obsolète.

Certes,  la promesse n’est pas dans un luxe ostentatoire. Le Fairphone  possède un écran LCD Full HD de 5 pouces, un appareil photo 12 Mpx à l’arrière et 5 Mpx en façade, un processeur Snapdragon 801 avec 2 Go de RAM et 32 Go de mémoire interne, extensible à 64 Go avec une carte SD. Avec un double lecteur de carte SIM (vie professionnelle / vie privée), il tourne sous Android™ 7 Nougat et Android™ 6.0 Marshmallow. Et, son prix est de 525 €.

À découvrir donc sur le site de la startup hollandaise : “le premier téléphone qui se bonifie avec l’âge.”

fairphone2