Comité local de résistance de Béziers/Capestang
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram

Le comité local de résistance de Béziers-Capestang rapporte ici, les faits recueillis dans  l’assemblée de résistance tenue le 16 octobre, avec 70 participants.

Acte d’accusation du gouvernement Castex et du trio Macron-Véran-Blanquer qui sciemment  a utilisé la pandémie pour porter des coups sans précédents aux conquêtes sociales et  démocratiques.

Par exemple :
Dans l’hôpital public, fermant, 5800 lits en 2020, des services, des maternités, et 600  urgences cet été, comme celles d’ Adge, la suspension de 20000 soignants et médicaux  sociaux pour non-vaccination.
– Dans les EHPAD, la question du manque criant de personnel , aide soignants, infirmières,  médecins est toujours d’actualité avec les conséquences que l’on connait : lever tardif,  toilette bâclée, repas expédiés, ménage non fait etc. Le 1er ministre annonce le  recrutement de 10 000 emplois c’est-à-dire à peu près un soignant en plus par Ehpad. Les  personnels et leurs syndicats revendiquent : un personnel par résident, ce qui amènerait  le bien-être des résidents alors qu’actuellement, c’est la maltraitance qui domine.
– Dans l’école de la République, la suppression du bac national, des postes : 1800 pour  35000 élèves en plus, des classes dans certains lycées de Béziers à 35 élèves, le sort fait  aux AESH, sans statut, des salaires de misère et des conditions de travail dégradées.
– Sur les questions des libertés et de la démocratie : Des lois liberticides, comme l’état d’urgence sanitaire, la LSG, la loi séparatisme, et l’obligation  du passe-sanitaire pour contraindre, terroriser et diviser la population.

C’est à ce moment que le gouvernement offre 30 milliards d’euros aux entreprises du Cac-40,  il soustrait des milliards à la sécurité sociale, en faisant croire que ce sont des caisses de l’Etat que sortiront les 100 euros pour lutter contre les augmentations du coût de la vie. Cette politique est rejetée par la majorité de la population, tout le quinquennat de Macron s’est rempli de grèves, de manifestations, le mouvement des Gilets jaunes et les mille et une  résistances contre ces funestes contre-réformes.

Les élections présidentielles illustreront le rejet de cette politique.

Le comité local de résistance dans sa diversité se réunit à nouveau mardi 2 et 9 novembre à 19h au local La Ruche 2 rue Ampère à Béziers. Il propose d’aider au rassemblement de tous  ceux qui rejettent cette politique, de continuer de débattre dans la libre discussion sur les  voies et les moyens pour y parvenir. Il participera, avec 6 délégués à l’ initiative nationale des  115 comités locaux du pays, le 13 novembre prochain.

Le comité organise une table ronde le 25 novembre à 19h à la Ruche sur la défense du  système de santé.

Comité local de résistance de Béziers/Capestang

 

Partager l'article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram
À LA UNE

Sète : Végétalisation participative, demandez le guide !

Végétalisation participative : un guide pour accompagner les habitants. Ça se passe à Sète. Débroussailler, nettoyer, planter, ce ne sont pas les seules missions du service Jardins et paysage de...

Variant Omicron : 13 cas suspects en France

13 cas suspects de contamination au variant Omicron de la COVID-19 ont été détectés en France. Selon Gabriel Attal en conférence de presse ce mercredi : « il y a actuellement...

VIDÉO, INTERVIEW, ÉMISSION
LES PLUS LUS
Liza Papel & Camen Bruère #LPCB
ANNONCES LÉGALES