FO Gard (© Illustration)
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram

Des faits atterrants :

  • Un de nos correspondants nous fait savoir que dans son hôpital, en 2015, 80% des patients avec une fracture de l’extrémité supérieure du fémur étaient opérés dans les 24h et 95% dans les 48h (étude présentée devant l’ARS). En 2021, ce chiffre tombe à 0%, aucun patient n’a été opéré dans les 24h en l’absence de salle opératoire disponible. Le temps de vacations opératoires offerts a été diminué de 30 à 40% par manque d’infirmiers dans la plupart des CHU expliquant cet état de fait.
  • Un directeur d’hôpital nous rapporte qu’au cours d’une seule et même journée en septembre 2021, un greffon rénal a été jeté à la poubelle par indisponibilité du bloc opératoire du fait du sous-effectif en personnel non médical, un patient avec un anévrysme de l’aorte fissuré est décédé par retard de prise en charge pour les mêmes raisons.
  • Le ministère reconnaît la fermeture officielle de 5700 lits depuis le début de la période COVID. En pratique sur le terrain c’est au moins un tiers de la capacité d’hospitalisation complète qui est non fonctionnelle et les malades sont dans les couloirs aux urgences avec le cortège de retards diagnostiques et thérapeutiques que cela implique.
    .

Un plan d’urgence doit être adopté pour rétablir l’accès aux soins et sauvegarder l’hôpital public. Voici nos propositions :

  • le maintien et le renforcement de tous les SAMU Urgences de France par un plan spécifique en lieu et place du plan de fermeture annoncé.
  • la levée immédiate des 30 000 suspensions consécutives à la loi du 5 août.
  • la formation par promotion professionnelle de 20 000 infirmiers parmi les 250 000 aides-soignants recensés, dont 3000 infirmiers pour les blocs opératoires permettant de retrouver une situation d’avant la crise sanitaire au minimum.
  • un plan de recrutement d’au moins 40 000 aides-soignants.
  • la réouverture des écoles et des instituts de formation fermés dans plusieurs villes de CHU.
  • l’abrogation du système actuel de sélection en première année de médecine. Retour à des cours en amphithéâtre avec des professeurs et levée effective du numerus clausus permettant aux jeunes sur le territoire français de poursuivre leurs études en France.
  • l’augmentation générale des salaires à l’hôpital, la revalorisation de la permanence de soins et celle des statuts, la reprise des 4 ans d’ancienneté pour l’ensemble des praticiens hospitaliers.
  • pour les médecins à diplôme étranger qui ont fait leur preuve, la réouverture des procédures d’admission au Conseil de l’Ordre avec titularisations et régularisations.
    .

A cette heure, pas une seule de ces mesures, ni aucune autre susceptible d’améliorer la situation, n’est envisagée par le ministère de la santé. Va-t-il continuer d’organiser une répression contre les personnels médical et non-médical, aggravant encore la pénurie, entravant l’accès aux soins, dégradant encore la qualité des prises en charges ? Le projet de loi de finances de la sécurité sociale 2022 est le pire de tous ceux connus jusqu’ici.

Cessons ce crime contre l'hôpital, les premières victimes sont des patients !

Adopté par l’assemblée générale ordinaire du SNMHFO du 8 octobre 2021

Partager l'article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram
À LA UNE
Greenpeace Montpellier, STOP POLLUTION DU LEZ (©GreenpeaceMontpellier)

[VIDEO] « STOP POLLUTION DU LEZ » : Greenpeace Montpellier dans l’action

Organisée par Greenpeace Montpellier, ce mercredi avait lieu une action « STOP POLLUTION DU LEZ » pour alerter sur la nécessité absolue de veiller à la réduction de la pollution du Lez,...

Montpellier : Ouverture de la 20e antenne de l’École Régionale du Numérique

En Occitanie, le numérique est une filière d’avenir avec près de 16 500 entreprises et plus de 63 600 emplois. La première promotion de cette école est composée de 15...

VIDÉO, INTERVIEW, ÉMISSION
LES PLUS LUS
Liza Papel & Camen Bruère #LPCB
ANNONCES LÉGALES