© Illustration
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram

Pour la cinquième journée depuis la rentrée, le Collège des Aiguerelles est mobilisé ce  mardi 14 septembre.

Unis, parents et personnels organisent grève et blocage pour obtenir enfin des moyens qu’ils réclament en vain depuis des mois, pour que les élèves puissent  être accompagnés, surveillés, accueillis sereinement.

Ils se mobilisent parce qu’ils n’ont pas voulu commencer l’année scolaire dans les  mêmes conditions dégradées que la précédente, parce qu’ils savent que les élèves, les  professeurs, tous les personnels vont en payer le prix.

Ils demandent deux surveillants (AED), un CPE, une infirmière, 20 heures pour faire des  groupes. Ils veulent que les promesses d’accompagnement qui leur ont été faites, alors que  les effectifs explosent, que les locaux sont saturés, soient enfin tenues.

Vendredi dans la soirée, la DSDEN de l’Hérault leur a indiqué qu’elle envisageait  d’attribuer au collège deux « emplois » de service civique, et non le recrutement de  professionnels. Il est de sa responsabilité de répondre réellement, maintenant, aux besoins  des élèves, des personnels. Il est de sa responsabilité de mettre fin à une situation qui n’a  que trop duré en satisfaisant leurs légitimes revendications.

Le Comité inter-établissements 34 réaffirme son entier soutien aux parents et aux personnels du collège. Nous transmettons également ce communiqué aux organisations  syndicales FSU, FO, Solidaires, à la FCPE 34.

Partager l'article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram