© Illustration
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram

Fondé en 1985 à Perpignan par le Centre méditerranéen de littérature, le Prix Méditerranée  « a pour ambition de valoriser l’espace culturel entre les différents pays dont la  Méditerranée est le creuset, et de reconstruire le récit épique des diversités fondatrices de  son identité ».

Ces récompenses littéraires sont parrainées par la Ville de Perpignan, le Conseil  départemental des Pyrénées-Orientales et la région Occitanie.

L’écrivain algérien francophone Boualem Sansal (Abraham ou la cinquième Alliance,  Gallimard) et le romancier italien Alessio Forgione (Napoli mon amour, Denoël) ont reçu le  prix Méditerranée 2021.

Boualem Sansal est né en 1949 en Algérie, enseignant, puis  consultant, chef d’entreprise et enfin haut fonctionnaire au ministère de l’Industrie algérien, celui-ci a été limogé en 2003 pour ses prises de positions critiques contre le pouvoir.

Abraham ou La cinquième Alliance est le neuvième roman de Boualem Sansal.  En 1916, alors que le premier conflit mondial s’étend au Moyen-Orient, Terah, un vieux  patriarche chaldéen, ayant compris que son fils Abram est la réincarnation d’Abraham, le  charge de conduire la tribu vers la Terre promise, comme jadis son ancêtre de la Genèse.

L’Italien Alessio Forgione a, quant à lui, reçu le prix Méditerranée dans la catégorie roman  étranger pour Napoli mon amour, traduit de l’italien par Lise Caillat. Alessio Forgione  raconte les déambulations  d’un jeune homme en proie aux affres de sa génération, dans un Naples inattendu et  électrisant.

Des prix pour célébrer la diversité de la Méditerranée

Le jury du Prix Méditerranée a attribué cette année deux mentions spéciales, la première  au roman d’Aurélien Manya (Trois cœurs battant la nuit, L’Arpenteur) et la seconde à celui  de Michel Canesi & Jamil Rahmani (Ultime preuve d’amour, Anne-Carriere).  En parallèle, Yves Roman a été récompensé par le Prix Méditerranée essai  pour Cicéron paru chez Fayard et Gabriel Zimmerman a par le Prix Méditerranée poésie  pour son recueil Lapidaires publié chez Tarabuste.

Le Prix Méditerranée Roussillon distingue les Facéties et paysages contés en Pyrénées Orientales de Caroline Chemarin (Les Presses littéraires) et le roman d’Eric Dupuis, Apaches  (Les Presses du Midi).

Enfin dans la catégorie Spiritualités d’aujourd’hui, deux essais sont distingués ; A Marie d’Anne Lecu, (Cerf) et Giordano Bruno, un génie martyr de l’Inquisition de Jacques  Arnould (Albin Michel).

Partager l'article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram
À LA UNE

Montpellier : L’Odyssée de l’emploi fait escale en ville, mercredi 29 septembre

Cette initiative s’inscrit dans le cadre du plan « 1jeune1solution », en faveur des jeunes issus des quartiers prioritaires de la politique de la ville. Le matin, un tournoi de...

Sète agglopôle méditerranée, conseil communautaire septembre 2021 (©JPV)

[VIDEO] Sète agglopôle : un Conseil Communautaire marqué par des débats riches de sens pour l’avenir d’un territoire

Le Conseil Communautaire de Sète agglopôle méditerranée (SAM) s’est tenu jeudi 23 septembre à l’Espace Culture et Loisirs LE FORUM, de Balaruc-le-Vieux. À l’ordre du jour 20 points ont été...

VIDÉO, INTERVIEW, ÉMISSIONS​
LES PLUS LUS
SOUTENEZ LE MOUVEMENT

Soutenez Le Mouvement !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 66% !

Je participe
ANNONCES LÉGALES