© Illustration
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram

Macron détruit nos libertés ! Urgence ! Levons-nous, redescendons dans la rue !  Macron est toujours là, mais nous aussi, et l’un des deux est de trop !

Les Gilets Jaunes de la région Occitanie, réunis ce dimanche 18 avril 2021 en assemblée générale dans les pires conditions démocratiques depuis la seconde guerre mondiale, font le constat que depuis 2018, les choses se sont dégradées partout du fait de la politique du gouvernement Macron.

Aussi, ils souhaitent s’adresser à la population, en particulier celle qui est particulièrement touchée par la dégradation sociale dans notre pays : les paysans, les jeunes, les précaires, les femmes, les salariés, les retraités, ceux qui habitent dans les petites communes et les quartiers populaires…

Utilisant la pandémie comme un prétexte pour mettre en place une véritable chape de plomb sur le pays, le gouvernement a mis en place avec la loi d’urgence sanitaire un système dangereux pour notre liberté d’expression, de rassemblement et de manifestation.

Dans le même mouvement, le gouvernement instaure le fichage des militants, impose à une majorité parlementaire docile ou consentante la Loi sécurité globale, la loi séparatisme. Il vient également de commander 170 000 balles de  LBD dans le cadre du schéma de maintien de l’ordre.

Impossibilité de se déplacer, vies démocratique, associative, syndicale, sociale et culturelle étouffées…

Tous les jours, ce gouvernement nous explique qu’il fait cela pour combattre le virus. Mensonges ! Trucages !

Pourquoi continue-t-il à fermer des lits et des services dans toute la France ? C’est bien que le virus est un prétexte ! Oui, un prétexte pour briser nos libertés. Qui peut être assez naïf pour croire que Macron et son gouvernement n’ont pas sauté sur l’occasion de la pandémie pour réussir à instaurer un ordre autoritaire ?

Sans libertés, il ne peut y avoir progrès social, cela va ensemble. Rouvrir les lieux de culture, les universités, les bars, les restaurants, permettre les rassemblements, les manifestations, les réunions, les discussions : tout cela est contradictoire avec la loi d’urgence sanitaire !

Les GJ sont concernés bien entendu : nous n’avons pas partout en France d’avocats ni de spécialistes du droit pour nous indiquer à chaque fois comment défendre nos droits ; nous subissons la chape de plomb. Mais c’est tout le peuple de France qui souffre de cette destruction en règle de toutes nos libertés.

Nous appelons donc la population dont nous partageons la colère à défendre les libertés. Aucun politicien ou dirigeant ne le fera à notre place. Nous devons compter sur notre propre force ! Il n’y a pas d’autre issue !

Partout, appuyons les mobilisations des artistes et techniciens pour la réouverture des lieux de culture !

Partout, impulsons les manifestations pour exiger le retrait des lois liberticides !

Partout, soyons dans tous les rendez-vous pour soutenir les personnels hospitaliers !

Partout, soutenons la jeunesse pour qu’elle puisse retourner dans les universités et avoir accès à l’éducation, pas derrière un écran, mais devant leurs enseignants !

Surtout, partout, organisons le combat pour le retrait de la loi d’urgence sanitaire, utilisons tous les leviers possibles, du simple rassemblement à la manifestation !

Le combat pour la liberté doit s’amplifier et comme à chaque heure sombre de l’histoire, c’est à ceux d’en bas de redresser le cours des choses !

Il y a eu la Révolution Française, 1848, la Commune de Paris, la Libération, le 17 novembre 2018… préparons la prochaine étape pour la liberté !

Résistance !

Partager l'article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram
À LA UNE

[VIDEO] Montpellier : Fabien Roussel, « si on n’en parle pas, ça passera comme une lettre à La Poste »

[VIDEO] Ce mercredi 5 mai, le groupe communiste de la Mairie de Montpellier organisait une conférence de presse en présence de Fabien Roussel, député du Nord et secrétaire national du...

Montpellier : Lancement de « La Grande Consultation » d’ACM auprès de ses 50 000 locataires

Entouré de Michel Calvo, adjoint au Maire, délégué à la Ville fraternelle et solidaire et Président d’ACM HABITAT et de Cédric Grail, Directeur Général d’ACM HABITAT, Michaël Delafosse, Président de...

SOUTENEZ LE MOUVEMENT

Soutenez Le Mouvement !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 66% !

Je participe
VIDÉO, INTERVIEW, ÉMISSIONS​
LES PLUS LUS
ANNONCES LÉGALES

Annonces Légales

Sur Le Mouvement, publier une annonce légale n'a jamais été aussi facile et économique​.