Illustration école (© AM)
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram

L’Education Nationale, dans ses discours de rentrée, aimerait des parents d’élèves  impliqués dans la vie des établissements scolaires. Mais entre les intentions et la  réalité du quotidien, là encore, il y a un monde.

Pour assurer leurs missions au sein de la communauté éducative, les représentants  des parents d’élèves doivent être très motivés, disponibles et pouvoir organiser  rapidement leur agenda en fonction des diverses convocations.

Il semblerait que l’institution ait mis au point toute une série de tests pour  apprécier leur engagement.

Déjà, avant la crise sanitaire, pour les conseils de classe, certains collèges ou lycées  exigent que le parent bénévole suive la même classe tout au long de l’année. Sauf  que d’un trimestre à l’autre, les horaires sont très variables, pouvant aller de 18h15  à 8h15 ou 14h00. En effet pourquoi tenir compte du fait que les représentants des  parents d’élèves ont aussi une vie professionnelle ?

Pourquoi les avertir à l’avance pour qu’ils puissent s’organiser au mieux ?

Avec la crise sanitaire et les protocoles qui se succèdent, différentes innovations  apparaissent et leur application est encore source de créativité.

Nouvelle norme : la jauge de 6 personnes maximum en présentiel en conseil de  classe et en conseil d’école.

Comment l’appliquer ? 

  • En excluant les représentants des élèves et des parents d’élèves pour  certains établissements.
  • En restreignant le nombre de représentants des parents d’élèves, par  exemple seulement 2 en conseil d’école.
  • En imaginant un « conseil des professeurs » sans représentants ni des  parents, ni des élèves, suivi d’un conseil de classe avec seulement le  professeur principal qui parle au nom de tous les enseignants.
  • Des visioconférences avec des problèmes de connexion, de son …

La créativité n’est pas réservée au domaine dit non essentiel de l’art. Elle s’applique  aussi au domaine de l’Education dans le cadre de l’autonomie des chefs  d’établissements.

Être représentant des parents d’élèves n’est ni un métier, ni une vocation  pour la vie entière. C’est un droit et un engagement bénévole.  Alors, pourquoi ne pas les respecter ?

La FCPE Hérault : qui sommes-nous ? 

  • 1ère fédération autonome et indépendante des parents d’élèves 2000 adhérents
  • 28 administrateurs départementaux
  • Présents dans plus de 150 établissements scolaires publics Association reconnue d’intérêt public
  • Pour une école publique, laïque, gratuite et inclusive.

Partager l'article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram
À LA UNE
Montpellier Patient Covid en réanimation ©JPV

COVID19 : Déclenchement du plan blanc, dans les établissements de santé d’Occitanie

Face à la dégradation très rapide des indicateurs épidémiques, sans précédent depuis le début de la pandémie, l’Agence régionale de santé a demandé aux établissements de santé publics et privés...

Montpellier : une application pour découvrir les œuvres inspirées par l’Antiquité gréco-romaine

Le musée Fabre a décidé de lancer une application numérique en ligne « Voyage en méditerranée antique : la visite dont vous êtes le héros !«  Le jeu numérique interactif accessible...

VIDÉO, INTERVIEW, ÉMISSION
LES PLUS LUS
Liza Papel & Camen Bruère #LPCB
ANNONCES LÉGALES