© Illustration

À l’occasion de la Journée européenne des Victimes du 22 février 2021, la Fédération France Victimes lance le site parcours-victimes.fr pour accompagner ceux dans le besoin, des faits subis à une éventuelle indemnisation.

Après Mémo de Vie, initié en novembre 2020 pour lutter contre les violences faites aux femmes, France Victime poursuit ses actions avec l’objectif de faire cesser toute forme de violence : incestes, violences conjugales, agressions, violences physiques ou bien psychiques.

Les réseaux sociaux ont permis de libérer la parole et de nombreuses révélations de viols et de violences conjugales ont été recensées. Malheureusement, des dénonciations massives concernent aussi des violences exercées sur les enfants, avec de très nombreux cas d’inceste.

« La société est-elle devenue plus violente ou prend-elle mieux conscience, via la puissance de ces réseaux sociaux et de l’exposition médiatique, des traumatismes individuels et collectifs, souvent soumis à l’amnésie ? » 

La Fédération France Victime a pour mission de renforcer l’aide et l’accompagnement des victimes en développant des mesures contribuant à améliorer leur reconnaissance.

Avec ses 130 associations sur tout le territoire français, l’organisme regroupe 1500 professionnels (juristes, psychologues, travailleurs sociaux) pour aider les individus victimes de toute sorte d’agression, notamment les violences intrafamiliales, les agressions sexuelles, mais aussi les discriminations, le harcèlement ou la cybermalveillance.

Le site internet parcours-victime.fr propose un accompagnement personnalisé pour les adultes et les mineurs

VOIR AUSSI : Le Rendez-Vous avec Jean-Pierre Rico : « Nous cherchons à avoir une gouvernance qui soit la plus apaisée…»

Un bouton « cacher le site » permettra à l’utilisateur de quitter la consultation en toute sécurité. En cliquant sur ce bouton, il sera renvoyé sur la page de son navigateur avec impossibilité de faire un retour en arrière.

Le parcours d’accompagnement s’effectue en 5 temps clés : parler et être écouté, se mettre en sécurité, préparer le temps pénal, être indemnisé et se reconstruire.

Partager l'article :