Match âpre à Aimé Giral (©Zébulon Usap)
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram

Le choc régional a mis du temps à prendre forme. Le climat très frais sur Perpignan ce vendredi 12 février y est peut-être pour quelque chose. Une chose est sûre. La première mi-temps du choc Perpignan-Carcassonne ne restera pas dans les annales. Au final, l’USAP confirme sa mauvaise période, mais parvient, sans convaincre, à dominer une vaillante équipe audoise !

Perpignan avait une belle occasion d’asseoir définitivement sa suprématie régionale dans cette saison de Pro D2 passionnante. Constamment dans le trio de tête du championnat, le club catalan recevait son voisin, Carcassonne. Au coup d’envoi, près de 30 points séparaient les deux équipes au classement. Et pourtant, durant une bonne partie de la première mi-temps, la différence n’était pas flagrante sur la pelouse détrempée du stade d’Aimé Giral.

Bien en place, les Audois répondaient avec rudesse, aux infructueuses offensives catalanes. Seule éclaircie pour les visiteurs du soir, à la demi-heure de jeu, Lucas Méret, le jeune demi de mêlée audois permettait à son équipe de recoller au score en réussissant une jolie pénalité à plus de 28 mètres, quasiment face aux poteaux. (7/6 pour Perpignan. 29e minute.)

La fin du premier acte s’emballait enfin un peu.

On ne peut pas s’en réjouir pour les spectateurs présents puisqu’une fois encore, Covid oblige, le stade sonnait désespérément creux. Les Perpignanais passaient 90% des dix dernières minutes dans les dix derniers mètres carcassonnais. Dominateurs et puissants, ils ne parvenaient toutefois pas à franchir la ligne d’essai. A la pause, tous les espoirs étaient franchement permis pour les coéquipiers du jeune Méret.

Sans beaucoup de surprise et après dix longues minutes en début de seconde mi-temps marquée par beaucoup de coaching dans les deux camps, le jeune Méret, décidément bien en jambes, permettait enfin à son équipe de prendre les devants au tableau d’affichage, en réussissant à nouveau une belle pénalité. (7/9. 50e).

C’était la seule fois du match que les adversaires des Perpignanais étaient supérieurs au score aux coéquipiers d’un Damien Chouly vite sorti. (52e pour des « douleurs persistantes aux cervicales » selon son coach après match.)

« On a bien vu ce soir que lorsque chacun de nous fait le bon geste, dans le bon tempo, avec la bonne précision, on est un ton au-dessus d’eux et on est dur à contrer« , confiera après match le catalan Karl Château.

Le deuxième essai usapiste en est l’exemple parfait. 5 passes d’une précision chirurgicale ont suffi aux Catalans pour déstabiliser les avants audois. C’est finalement Lucas Velarte qui parvenait à déposer le cuir dans l’en but adverse. Melvyn Jaminet, discret en dehors, mais redoutablement efficace sur le pré, transformait l’essai de son tonique coéquipier (14/9, 56e.)

Après cela, les imprécisions se multipliaient des deux côtés au grand dam de Christian Lanta, Manager catalan présent en tribune. À l’exception d’une énième pénalité perpignanaise réussie une nouvelle fois par Melvyn Jaminet (17/9, 60e.), plus rien ne sera marqué. Et la qualité du match s’étiolait de nouveau, au fur et à mesure que le chronomètre avançait.

Heureux, mais tête basse, les Perpignanais rentraient dans leur vestiaire, contents, mais sans la moindre effusion de joie particulière. Parfaitement conscients qu’ils étaient que pour parvenir au top niveau national, il faudrait faire beaucoup, beaucoup mieux et très rapidement pour ne pas laisser s’échapper le doux rêve de retrouver le Top 14 dès cet été

Réactions d’après match :

Christian Labit (Manager, Carcassonne USC) : « C’est rageant, c’est frustrant de ne pas prendre le point de bonus défensif, mais bon, c’est comme ça. Dans le contenu, j’ai vu des bonnes choses. J’avais remanié l’équipe au coup d’envoi. Près de 10 joueurs n’avaient pas démarré la semaine dernière. Malgré cela, ce soir on prend 2 essais, dont un de trop. En dehors de ça, on fait un match cohérent, consistant. Mais, à la différence d’eux, on gère très mal les moments clés. On a réussi à les contrarier, mais pas dans les moments chauds. Ce qui me fait plaisir ce soir, c’est que tous les mecs sont à fond. On a un petit effectif, mais tout le monde se donne à fond. Ce qui m’embête… la défaite. Je n’aime pas perdre, quel que soit l’adversaire. On n’a pas de star, mais on a un bon groupe. On l’a prouvé ce soir. »

Karl Château (Usap, 3e ligne centre) : « C’est franchement un match mitigé. On doit beaucoup mieux faire. En plus, ce soir, on passe 80% du temps en 1er mi-temps dans leur camp. Clairement, c’est bien de gagner, mais faut faire beaucoup mieux. On avait des retards au soutien durant tout le match. Ce n’est pas acceptable. Pareil, on n’a pas été bons en touche. On fait beaucoup d’erreurs. On le sait, on est en difficultés sur les touches. Alors, encore et encore il faudra retravailler là-dessus. Dimanche, on est à la vidéo et dès lundi, on reprend ça. On doit s’améliorer au sol aussi. C’est bien de gagner, mais on doit faire bien mieux que ça dans beaucoup de domaines ».

Julien Farnoux (Usap, Arrière) : « On n’est franchement pas satisfaits. On a été défaillants sur certains secteurs comme la touche. Ce n’est pas acceptable. On doit respecter l’adversaire quel qu’il soit, mais on doit bien mieux jouer. Ce soir, ok on prend 4 points. Ok, on est leader ou deuxième, mais faut faire bien mieux et vite. Le contenu n’est pas du tout satisfaisant. On donne des points bêtement. On doit être bien meilleurs. On doit être bien plus rigoureux, tous, chacun à son poste. On retourne au travail dès dimanche. On ne doit pas se satisfaire de ça, sinon… »

Patrick Arlettaz (Manager, Usap) : « Je ne retiens que la victoire ce soir, et encore… On a gagné trop peu de ballons. On en a perdu beaucoup trop, et ce, durant les deux mi-temps. Si on continue à jouer comme ça, l’avenir s’assombrit. Il faut mieux faire. Il faut améliorer le contenu. Il faut soigner les touches. On doit arrêter ce genre de matchs. Déjà à Montauban… bon… On doit se poser les bonnes questions. On doit rentrer dans un meilleur cycle. Mais j’inclus tout le monde pour ça, joueurs comme staff comme moi le manager. Tout le monde. Chacun doit se reposer jusqu’à dimanche, se poser les bonnes questions et faire mieux. On est tous responsables d’un tel match de merde. On doit tous se remettre en question et vite ! C’est un très long championnat. On n’est pas arrivés. Je tire la sonnette d’alarme. On ne va pas tout changer. On n’est pas une situation d’alerte générale. Mais il faut analyser ce match, réfléchir chacun de son côté et se dire les choses calmement. Le groupe se revoit dimanche pour la vidéo. On va se parler. On doit se dire des choses. »

Lucas Velarte (Talonneur, USAP) : « On doit mieux bosser. Encore ce soir, on n’est pas bons sur les touches. De toute façon, ce soir, tout le contenu n’est pas bon. Je mets un essai, ok… mais bon. Bref, c’est bien, mais globalement, on doit se parler. On doit mettre le curseur bien plus haut dans tout ce qu’on fait, dans chaque geste, chaque action, chaque séquence de jeu. On perd aussi trop de ballons en bout de ligne. Ce soir, on gagne. Mais dès dimanche, on bosse à la vidéo et sur le terrain. On doit faire mieux.« 

Partager l'article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram
À LA UNE

[VIDEO] Régionales 2021 : Aurélien Pradié veut « rassembler autant que possible » pour « créer la surprise au 2e tour ! »

[VIDEO] Moins de deux jours après le premier tour des élections Régionales où il a dépassé les 12% et où il est arrivé en tête dans son département natal du...

Régionales 2021 : Vincent Terrail-Novès ne donne « aucune consigne de vote » pour dimanche

Pour le cinquième homme du premier tour des élections régionales, malgré la défaite, « une campagne électorale reste, au-delà des enjeux politiques, une aventure  humaine incroyable ». Quelque peu déçu par ses...

SOUTENEZ LE MOUVEMENT

Soutenez Le Mouvement !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 66% !

Je participe
VIDÉO, INTERVIEW, ÉMISSIONS​
LES PLUS LUS
ANNONCES LÉGALES

Annonces Légales

Sur Le Mouvement, publier une annonce légale n'a jamais été aussi facile et économique​.