Jusqu’à présent organiser deux scrutins le même jour, obligeait à dédoubler les bureaux de vote.

Dans le cadre des scrutins de juin prochain, le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin et sa ministre déléguée, chargée de la Citoyenneté, Marlène Schiappa, ont pris des mesures de simplification du vote.

Afin de faciliter l’organisation, le décret publié ce jour prévoit de nombreux aménagements

VOIR AUSSI : Secours Populaire de l’Hérault : Une campagne nationale « Don’Action » pour aider les plus précaires

Une même personne pourra présider le bureau de vote pour les élections régionales et les élections départementales et une même personne pourra faire fonction de secrétaire des deux bureaux dès lors qu’ils seront situés au même endroit, le tout en conservant un niveau suffisant de surveillance des opérations électorales.

Dans le contexte de l’épidémie de Covid-19 où les personnes âgées sont plus vulnérables, il est procédé à une inversion de la règle actuelle : en l’absence d’assesseur, c’est désormais l’électeur le plus jeune qui sera désigné par défaut et non le plus âgé ;

Une circulaire viendra prochainement préciser les cas où les deux bureaux pour les deux scrutins seront ouverts dans la même salle, les isoloirs devraient pouvoir être mutualisés ce qui devrait réduire les coûts d’organisation et faciliter la logistique pour les communes.

Dans les bureaux dotés de machines à voter, la loi prévoit que les deux scrutins pourront être organisés sur la même machine et tous les membres du bureau de vote pourront être mutualisés.

Partager l'article :