Collège Arthur Rimbaud (© CDS)
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram

Suite au confinement de novembre 2020 et pour limiter le brassage des  élèves, facteur de propagation du virus, une salle de cours était affectée à  chaque classe, les enseignants se déplaçant entre les salles en fonction de  l’emploi du temps.

A cet effet, des salles d’enseignement spécifiques (informatique, sciences, arts plastiques, éducation musicale) furent  affectées à une classe.

Ainsi et conformément aux attendus sanitaires, les déplacements au sein  des établissements étaient drastiquement limités : les élèves restaient  toujours à la même place, dans la même salle.

Depuis la rentrée de janvier 2021, de nombreux établissements sont  revenus sur ce système (voire même bien plus tôt dans certains établissements) : les élèves se déplacent à nouveau à chaque heure de  cours, le brassage est énorme.

L’Education Nationale justifie cette modification par la nécessité d’utiliser à  nouveau les salles spécifiques dédiées à certains enseignements. Nous  entendons et comprenons cette nécessité.

Mais la FCPE 34 s’interroge cependant sur la priorité du moment : Sanitaire ou pédagogique ?

Le gouvernement s’alarme de la propagation du virus puisqu’il a étendu le  couvre-feu à 18h dans toute la France et a suspendu les activités sportives  en intérieur pour les enfants le 16 janvier 2021.

Alors que les mesures sanitaires sont durcies partout ailleurs, ces  mêmes mesures sont assouplies à l’intérieur des établissements. 

Les parents s’interrogent quant à la logique de la démarche et s’en  inquiètent, d’autant qu’en l’absence de règle générale (chaque  établissement ayant l’obligation et la responsabilité de déterminer son  propre protocole sanitaire), les disparités sont multiples d’un établissement  à l’autre.

Si nous comprenons les nécessités pédagogiques, nous souhaitons  vivement attirer l’attention de tous : 

La propagation de la Covid19 et de ses variants augmente  chaque jour, et il serait dramatique que les établissements  scolaires deviennent des foyers de contamination par un  assouplissement inapproprié des dispositifs sanitaires.

FCPE34

Partager l'article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram
À LA UNE
Septembre 2021 Sophie Béjean, Amélie de Montchalin, Michaël Delafosse, Philippe Augé (©JPV)

[VIDEO] Talents du service public : « Vous incarnez un grand espoir, celui de rapprocher l’action publique, des Français »

Vendredi 17 septembre, la ministre de la Transformation et de la Fonction publiques, Amélie de Montchalin lançait aux étudiants, « vous incarnez un grand espoir, celui de rapprocher l’action publique, des...

Sophie Mazas, conférence de presse : "À Montpellier les Roms sont expulsés par le feu" - 17 septembre 2021 (©JPV)

[VIDEO] Bidonvilles : « à Montpellier les Roms sont expulsés par le feu »

« À Montpellier les Roms sont expulsés par le feu, » c’était l’intitulé de la conférence de presse animée par Sophie Mazas avocate et présidente de la Ligue des droits de l’Homme...

VIDÉO, INTERVIEW, ÉMISSIONS​
LES PLUS LUS
SOUTENEZ LE MOUVEMENT

Soutenez Le Mouvement !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 66% !

Je participe
ANNONCES LÉGALES