Montpellier-web-commercants
Piscine Olympique d'Antigone (© Ville de Montpellier)
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram

À la suite du conseils municipal et métropolitain de décembre 2020, Montpellier a acté le futur « naming » de la Piscine Olympique d’Antigone. Celle-ci changera de nom et deviendra la « Piscine Olympique Angelotti » jusqu’en 2026. Pour Ensemble 34, ce nouveau baptême est intolérable.

Après le stade Yves du Manoir qui a changé de nom pour Altrad Stadium, le naming s’impose sur la Piscine Olympique d’Antigone. Le naming est la création de noms de marque, de produits ou de service. Il s’agit d’une activité consistant à créer une marque à travers laquelle l’entreprise pourra communiquer publicitairement.

« Un nom sera donné à cette piscine publique pour récupérer du fric. On conteste ce choix, car on considère que c’est un équipement public et qu’il n’a pas à être un panneau publicitaire », témoigne Matthieu Barbant, membre du mouvement Ensemble ! 34. « S’il y a des questions budgétaires à réfléchir par rapport au sport, il y a sûrement d’autres façons de le faire. »

« De même qu’il est inacceptable de voir nos écoles s’appeler Coca-cola, nos bibliothèques s’appeler Amazon ou l’opéra Comédie Netflix. » il serait aussi inacceptable que la Piscine d’Antigone soit étiquetée sous le nom du « déverseur de béton Angelotti »

VOIR AUSSI : [TRIBUNE] Sonnons la charge contre le virus !

« On va continuer à faire pression pour essayer de faire changer les choses« , poursuit Matthieu Barbant. « L’argument de la mairie est de dire qu’elle n’a pas assez d’argent pour développer le sport, donc, on réfléchit, avec d’autres associations, sur ce qu’il serait possible de faire en contre-proposition. »

Partager l'article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram
À LA UNE

Covid-19 : Reconfinement, jolie communication politique et crise sanitaire

Le gouvernement n’écarte pas l’hypothèse d’un troisième confinement. Celui-ci pourrait être mis en place fin janvier, début février. Après deux confinements et un couvre-feu national instauré entre 18 heures et...

Montpellier. Laïcité, Audrey Marc : « notre inquiétude, c’est l’importation de conflits extérieurs à l’école, dans l’école »

Hérault. Des enseignants signent une tribune pour dénoncer l’organisation de débats politiques dans les établissements scolaires. Devant un possible nouveau débat, et un nouveau déplacement prochainement du personnel politique en...

ANNONCES - PUB
VIDEO, INTERVIEW, EMISSIONS​
LES PLUS LUS

Soutenez Le Mouvement

Montpellier manif 3juin2020

Faire sens, bousculer les repères, et ouvrir des perspectives : tel est le contrat que Le Mouvement, média, libre et indépendant, passe avec chacun de ses lecteurs.