EELV (© Illustration)

En cette période de fin d’année, les Biterrois et les Biterroises, croyants ou non, qui se rendent dans  leur mairie peuvent découvrir deux objets inhabituels exposés aux regards des visiteurs. Il s’agit : 

  • d’une crèche montrant la naissance de Jésus de Nazareth,
  • d’une évocation de fête de Hanouca, montrant la ré-inauguration de l’autel des offrandes dans le Second Temple de Jérusalem

Ces objets permettent à certains de se remémorer, à d’autres de découvrir, des éléments importants  de notre culture, fondement du vivre ensemble qui nous est à toutes et à tous si cher, surtout en ces  moments difficiles que nous traversons, tous ensemble.

Mais ces objets, en plus de leur indubitable valeur culturelle aux yeux de tous les visiteurs, ont  également aux yeux de certains d’entre nous une valeur religieuse sacrée qui s’accorde mal avec la  vocation d’une mairie.

Si la culture nous rassemble toutes et tous, la religion elle reste et doit rester une affaire de choix et  de convictions personnels et il importe que la République reste sur ce point d’une parfaite neutralité.  La mairie, lieu symbole de notre République, doit rester neutre.

Le groupe local EELV du Biterrois s’oppose à ce que ces objets soient exposés dans le bâtiment de la  Mairie : La municipalité dispose de nombre d’autres lieux prestigieux pour exposer ces objets  culturels à l’attention des Biterrois et des Biterroises, lieux d’ailleurs sans doute plus appropriés pour  ce type d’exposition.

Il n’est pas trop tard pour bien faire. 

Nous appelons donc les représentant des différents cultes, les croyants, les non-croyants et tous les  Biterrois et Biterroises à dire que même s’ils apprécient la valeur culturelle des objets exposés, ils  souhaitent que cette exposition se fasse à l’extérieur du bâtiment de la Mairie, dans un lieu qui  permette à chacun de les y admirer dans la sérénité qu’il convient, sans polémique inutile. »

Le groupe local d’Europe Ecologie les Verts du Biterrois souhaite de joyeuses fêtes, quelles qu’elles  soient, religieuses ou laïques, à toutes et à tous !

Partager l'article :