Mairie de Béziers (CR Illustration)
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram

Les libres penseurs du groupe LP de Béziers constatent que le Maire de Béziers décide à  nouveau de violer la loi républicaine de 1905, en toute connaissance de cause.  

Sa crèche, inaugurée vendredi 4 décembre 2020 dans l’hôtel de ville de Béziers comporte  une représentation de la Nativité. C’est donc une crèche chrétienne catholique, installée  dans l’enceinte du bâtiment public de tous les Biterrois, la mairie, qui s’inscrit totalement  dans le cadre de la promotion d’un culte. Une crèche investie d’un contenu prosélyte par le  Maire de Béziers, qui instrumentalise ainsi la religion catholique pour servir le « choc des  civilisations », le communautarisme, l’affrontement entre communautés et son projet  politique : indiquer que cette religion est la religion officielle, que les autres ne sont que  tolérées, et que les musulmans sont responsables de tous les maux de la société.

Mais depuis la jurisprudence créée par les deux arrêts du Conseil d’Etat du 9 novembre  2016, rendus à l’initiative de la Libre Pensée, Robert Ménard a été condamné quatre  fois par les tribunaux administratifs. Un recours sur le fond est en cours contre la  crèche installée dans la mairie en 2019. Il a été déposé par le groupe LP de Béziers  devant le Tribunal Administratif de Montpellier.

Nous nous adressons au Président de la République : vous comptez faire adopter en  Conseil des Ministres ce 9 décembre, date anniversaire de la loi de 1905, un projet de loi  « confortant la laïcité et les principes républicains », contre le « séparatisme ». Nous  vous saisissons donc de ce cas : Depuis 2014, le Maire de Béziers installe, en violation  flagrante de la loi de 1905, et au mépris des condamnations par les tribunaux  administratifs, des crèches de la nativité dans les locaux de la mairie, propriété de la  République, afin d’affirmer que la France est « chrétienne ». Votre responsabilité est  engagée : c’est un cas typique de séparatisme pour cause religieuse. Allez-vous  donner l’ordre au Préfet de l’Hérault de tout faire pour que cela s’arrête ? La loi de  1905 n’a besoin que d’être appliquée, sans distinction entre les religions. Si vous voulez  vraiment combattre le séparatisme religieux qui vise à dresser les citoyens les uns contre  les autres dans une ville dont la population est déjà particulièrement fragilisée par la  situation économique, faites un geste simple, qui ne coûte rien : demandez au Préfet de  rappeler à la loi le maire de Béziers et, s’il n’obtempère pas, d’agir comme en 2017 et  2018.

Le groupe LP de Béziers demande à être reçu par le Sous-préfet de Béziers afin d’obtenir une réponse de M. Macron, qui, nous n’en doutons pas, éclairera les intentions  réelles de son gouvernement et de son projet de loi.

Libre Pensée de Béziers et environs  
Fédération unie de la LP de l’Hérault (34)

Partager l'article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram
À LA UNE
Pierre Soujol, émission Le Rendez-Vous ©JPV

Le Rendez-Vous avec Pierre Soujol : « Il faut construire ensemble un projet de territoire »

[VIDÉO] Un entretien sans filtre avec Pierre Soujol, Maire de Lunel et Président de la Communauté de communes du Pays de Lunel (CCPL). Une analyse de sa campagne victorieuse des...

Montpellier : Top départ pour le Bonheur à Vélo !

Cette semaine, la Fédération des Usagers de la Bicyclette (FUB) et la vélo-école associative le Bonheur à Vélo organisent une première session de formation au brevet d’Initiateur Mobilité à Vélo...

ANNONCES - PUB
VIDEO, INTERVIEW, EMISSIONS​
LES PLUS LUS

Soutenez Le Mouvement

Montpellier manif 3juin2020

Faire sens, bousculer les repères, et ouvrir des perspectives : tel est le contrat que Le Mouvement, média, libre et indépendant, passe avec chacun de ses lecteurs.