Militants contre la construction du LIEN
© SOS Oulala
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram

Le collectif SOS Oulala lutte contre la construction du LIEN (Liaison Intercantonale d’Évitement Nord) au Nord de Montpellier. Depuis fin octobre, le Département de l’Hérault accuse les militants de FakeNews. 

SOS Oulala et d’autres organismes engagés dans la lutte environnementale comme Greenpeace, Extinction Rebellion, Alternatiba, ANV-COP21 ou encore le collectif de la ZAD du LIEN, demandent l’arrêt de cette urbanisation massive au nord de Montpellier.

Ce projet porté par le département nierait les conséquences climatiques et la transition écologique et alimentaire. Le collectif SOS Oulala dénonce effectivement la pollution des eaux, de l’air ainsi que la mise en danger de 114 espèces protégées sans oublier les 69 ha de nature et de zones agricoles remplacées par du béton.

« 85 millions d’euros d’argent public dépensé en temps de crise pour 8 km » : une jonction autoroutière entre l’A9 et l’A750 plus dévastatrice qu’indispensable. 

La construction du LIEN viserait à mettre en place plusieurs hectares de Zone d’Activité Commerciale à Bel Air. Le collectif revendique la présence des terres agricoles indispensables, prochainement gâchées pour la construction d’un Décathlon. Le collectif dénonce aussi la réexploitation de la carrière Lafarge à Combaillaux sur une zone de captage d’eau potable de 42 000 habitants.

Conflit entre le Département et les militants écologistes : réelles FakesNews ou excuses pour faire fonctionner l’économie des grandes industries au détriment de l’environnement ? 

​VOIR AUSSI : [VIDÉO] Combaillaux : Détruite ce matin, la MÉR n’aura vécu que quelques jours

Après avoir détruit au bulldozer la MER (Maison de l’Écologie et des Résistances), le Département aurait publié un communiqué vantant les bénéfices du LIEN en accusant les opposants de propager des FakeNews. Ce communiqué de presse a été distribué massivement dans les boîtes aux lettres de Montpellier durant le mois de novembre.

« On est choqués par la réaction du département qui a été très forte. D’une part, avec la démolition sans ouvrir le dialogue, et après, de dire que les opposants propagent des Fake News alors que c’est eux qui les créent. C’est très insultant ! » affirme Chloé, membre du collectif SOS Oulala.

Comment le collectif SOS Oulala continuera sa lutte ? « Dès la fin du reconfinement, il faudra revenir sur le terrain.« 

« La première étape, c’est de contrer tout ça, en donnant nos arguments. On a bien sourcé l’ensemble de nos points qui alimentent cette lutte » poursuit Chloé.

« Dans ces flyers, le Département met en avant que le LIEN est un projet écologique, alors que logiquement, une route ne peut pas être durable puisqu’elle augmente la consommation carbone. »

Partager l'article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram
À LA UNE

Pyrénées-Orientales : 14 sites ouverts pour les Journées européennes du Patrimoine

À l’occasion de la 38e édition des Journées européennes du patrimoine, les 18 et 19 septembre, le Département ouvre 14 de ses sites historiques et patrimoniaux. Comme chaque année, tous...

Journées Européennes du Patrimoine 2021 : Que faire dans la Métropole de Montpellier ?

Cette année, les Journées Européennes du Patrimoine fêtent leur 36e édition, samedi 18 et dimanche 19 septembre 2021. De nombreux temps forts du patrimoine sont à découvrir ce Week-end. Les...

VIDÉO, INTERVIEW, ÉMISSIONS​
LES PLUS LUS
SOUTENEZ LE MOUVEMENT

Soutenez Le Mouvement !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 66% !

Je participe
ANNONCES LÉGALES