Ce samedi 28 novembre : participons nombreux à la marche des libertés organisée dans toutes les grandes villes.

J’y serai pour dénoncer les violences racistes perpétrées par des policiers qui se sont sentis libres de les faire parce que encouragés par les discours sécuritaires du pouvoir
actuel.

J’y serai pour défendre la liberté d’expression menacée par plusieurs articles du projet de loi de sécurité globale.

J’y serai aussi en tant que Maire pour refuser ce qui dans ce projet de loi se propose de
transformer la police municipale en supplétif de l’appareil répressif et en faisant disparaître ses fonctions de police de proximité favorisant localement la paix civile.

René Revol
Maire de Grabels
la France Insoumise.

Partager l'article :