Trump le 4 novembre 2020 : « ils essaient de voler les élections. Nous ne les laisserons jamais le faire. Les votes ne peuvent pas être émis après la clôture du scrutin ! » Twitter modère le président américain.

Le 45e président des États-Unis d’Amérique est-il l’ennemi numéro 1 de la démocratie ? Trump dénonce des voleurs d’élection, et voudrait mettre fin au comptage des bulletins déjà déposés. La société Twitter inc. se voit obliger de modérer le compte de Mr Donald Trump : « Une partie ou la totalité du contenu partagé dans ce tweet est susceptible d’être trompeuse. »

Novembre 2020 Twitter modère Trump
Novembre 2020 Twitter modère Trump

[LIVE] Voir la progression des résultats sur CNN

Résultat volontaire ou involontaire : la situation se tend aux États-Unis. Et ce n°45 revendique sa victoire et menace de saisir la Cour suprême. Mais le décompte des votes est toujours en cours dans plusieurs États. Côté démocrates : Trump veut « priver les citoyens américains de leurs droits ».

L’appel à la fraude

Reste que l’Amérique ne connait toujours pas son président, et que l’horizon démocratique pourrait s’assombrir entre mensonge, déni et stratégie, Trump galvanise sa foule, victimise ses électeurs, leur injecte le sentiment d’avoir été volés pour mieux les garder à ses côtés ! Tout en lançant une sorte d’appel à la fraude, l’homme à la mèche blonde volage et à la casquette rouge impose son langage, et affirme à qui veut l’entendre, avoir « gagné cette élection », alors que de nombreux décomptes sont encore en cours. Donald Trump agite aussi la menace de saisir la Cour suprême.

[LIVE] Voir la progression des résultats sur CNN. Rien n’est joué, il n’y a pas pour l’heure de net vainqueur. Près de 100 millions de personnes ont voté par anticipation. C’est trois fois plus qu’en 2016. Mardi 3 novembre, des millions d’Américains se sont rendus aux urnes, pour choisir entre Donald Trump, ou Joe Biden, le prochain locataire de la Maison-Blanche pour les quatre prochaines années.