Covid-19 : Couvre-feu à Lunel

Lunel à l'heure du Covid-19 (CR Ville de Lunel)

La ville de Lunel n’échappera pas à ces nouvelles règles sanitaires. Elle subira le couvre feu à partir du vendredi 23 octobre au samedi 24 octobre à minuit. 

VOIR AUSSI : Covid-19 : Le couvre-feu s’étend au Gard et à l’Hérault

Est-ce une mascarade préparant les habitants à un potentiel prochain confinement ? Jeudi 22 octobre, le discours du Premier ministre Jean Castex a été à l’annonce de la Préfecture de l’Hérault. La cellule de veille et de gestion sanitaire de Lunel s’est donc réunie ce vendredi 23 octobre à l’Hôtel de ville. Conclusion ? établir la mise en place de nouvelles mesures afin de limiter la propagation du coronavirus.

Afin d’informer au mieux les Lunellois, il a été décidé de créer une ligne téléphonique gratuite dédiée à la Covid-19. Elle sera mise en place en début de semaine prochaine au 04 67 87 83 70.

Dans la nuit du vendredi 23 au samedi 24 octobre à minuit, l’ensemble du département sera malheureusement placé en état d’urgence sanitaire renforcé et soumis à un couvre feu.  À Lunel comme dans tout l’Hérault, les sorties et déplacements seront interdits de 21h à 6h du matin, sous peine d’une amende de 135€, pour une durée de 3 semaines reconductibles (et probablement plus)

Des dérogations sont prévues sur présentation d’une attestation pour les motifs suivants :

  • Trajets entre le domicile et le lieu de travail ou de formation
  • Consultations et soins ne pouvant être assurés à distance et ne pouvant être différés ou pour l’achat de produits de santé
  • Motif familial impérieux, pour l’assistance aux personnes vulnérables ou précaires ou pour la garde d’enfants
  • Pour répondre à une convocation judiciaire ou administrative
  • Participation à des missions d’intérêt général sur demande de l’autorité administrative
  • Déplacements liés à des transits pour des déplacements de longues distances
  • Déplacements brefs, dans un rayon maximal d’1km autour du domicile pour les besoins des animaux de compagnie

D’autres mesures s’appliquent à partir de ce samedi 24 octobre, dont voici les principales :

  • Port du masque obligatoire
  • Interdiction des rassemblements de plus de 6 personnes sur la voie publique ou dans des lieux ouverts au public (sauf exceptions)
  • Limitation des événements y compris les manifestations sportives à 1 000 personnes
  • Fermeture des débits de boisson
  • Ouverture des restaurants selon un protocole sanitaire adapté (cahier de rappel, distance centre les chaises…) et des horaires particuliers (livraison autorisée de 6h à 24h)
  • Interdiction de recevoir du public pour les établissements sportifs couverts y compris la piscine (sauf activités des groupes scolaires, périscolaires ou de mineurs, sportifs pro et de haut niveau, formations continues, activités de plein air, handicap et prescriptions médicales).

Pour rappel, le Premier ministre Jean Castex a fait état d’une « situation grave » et d’une circulation du virus « extrêmement élevée » sur tout le territoire français. Désormais 54 départements (en plus de la Polynésie) sont concernés par cette vigilance accrue. Si la situation ne s’améliore pas dans les semaines à venir, le gouvernement pourrait envisager des mesures beaucoup plus dures. Dans l’Hérault, le taux d’incidence est de 269 cas de tests virologiques positifs pour 100 000 habitants sur une semaine glissante (contre 214 la semaine passée).