Sète : Nouveaux manuscrits originaux de Brassens au Musée Paul Valéry

Sète : Nouveaux manuscrits originaux de Brassens au Musée Paul Valéry (CR Vile de Sète)

Saviez-vous que Georges Brassens était un natif de Sète ? Oui ! Oui ! Ce n’est pas tous les grands artistes qui sont nés à la capitale. Pour célébrer la mémoire de sa plume, ses chansons et ses talents, la ville a fait l’acquisition de ses manuscrits originaux. 

VOIR AUSSI : Montpellier : La Start-up TatiTag reçoit le prix « Initiative Start Up 2020 »

C’est le Musée Paul Valéry de Sète qui détient initialement quelques manuscrits des chansons du virtuose. Par ailleurs, ces derniers sont logiquement conservés et exposés à l’espace Brassens qui lui est dédié.

Sète souhaite bâtir son patrimoine autour de l’artiste. Dans le cadre du centenaire Brassens, la ville s’est mobilisée pour acquérir des manuscrits originaux qui ont été mis à la vente lors d’enchères organisées par la maison Artcurial à Paris, le 22 septembre 2020.

Contenant essentiellement des textes de chansons, ces manuscrits proviennent de la famille Fred Mella, figure des Compagnons de la Chanson et également des amis proches de Georges Brassens.

L’objectif de ces enchères ? Constituer des fonds Brassens mutualisés entre le service des archives municipales de la ville et le service des médiathèques de Sète Agglopôle méditerranée. La Ville de Sète tend à souligner la préciosité de ces ébauches et documents de travail qui retracent l’évolution créative de l’artiste.

Lors de ces enchères, Sète a réussi à remporter ces manuscrits.

Afin de s’assurer d’acquérir un maximum de manuscrits lors de cette vente, la ville a procédé par préemption. Cette dernière s’est effectuée par l’intermédiaire du service interministériel des archives de France, seul un conservateur d’état pouvant faire acte de préemption. Sète Agglopôle Méditerranée a procédé de la même manière, mais avec la direction générale des médias et des industries culturelles (DGMIC)).

Les manuscrits acquis par la Ville et l’agglomération sont : Les Lilas, Les Quatre Bacheliers, Jean Rentre au village, La religieuse, Le Poème ainsi qu’un manuscrit autographié signé sur les compagnons de la chanson. Le montant des acquisitions s’est élevé à 36 000€.