[TRIBUNE] Lettre ouverte à M. Michaël Delafosse : Un moratoire pour un débat sur la 5G

EELV (CR Illustration)

Dans une lettre ouverte, Odile de Charentenay et Sami Bouarfa, co-secrétaires du groupe local EELV de Montpellier, interpellent le Maire de Montpellier et demandent la mise en place d’un « moratoire pour un débat démocratique avant tout déploiement de la 5G« .

VOIR AUSSI : [TRIBUNE] La laïcité ne doit pas être dévoyée pour nous diviser

Monsieur le Maire,

Montpellier a été une ville test sur le déploiement de la 5G parmi 9 villes de France. Or, cette technologie qui sous-tend un développement massif du numérique, soulève des questions de tous ordres : environnementales, sociétales et sanitaires. Le gouvernement considère que le déploiement de la 5G ne mérite pas débat et juge que ceux qui doutent de sa pertinence cherchent à renvoyer notre société « à la lampe à huile ».

Or, à tous les niveaux, des voix s’élèvent pour réclamer une réelle évaluation des risques de cette technologie et de ses avantages par rapport à d’autres options techniques dans le cadre d’un véritable débat démocratique. La convention citoyenne a en effet appelé à réaliser ces évaluations. Il en est de même pour une soixantaine d’élus, dont les maires de 11 grandes villes de France, qui ont exprimé une demande de moratoire sur la 5G.

A Montpellier, le groupe local d’Europe Écologie les Verts a présenté publiquement les arguments qui remettent en question la pertinence de la 5G, avec les mêmes conclusions : rejoindre les autres collectivités appelant à un moratoire, et initier localement un débat démocratique sur le déploiement de la 5G.

Monsieur le Maire vous êtes porteur d’un projet écologique pour la ville de Montpellier, c’est pourquoi le groupe local EELV vous demande de rejoindre d’autres maires, en mettant au vote un appel à un moratoire national tant que des évaluations et études d’impact ne seront pas faites. C’est avec ce préalable que pourra s’organiser un débat public et démocratique à propos de la 5G ouvert à tou-te-s habitant-e-s de Montpellier.

Odile de Charentenay et Sami Bouarfa
Co-secrétaires du groupe local EELV de Montpellier