[Communiqué de presse] Contournement Ouest de Montpellier – Sous les pavés, le péage

Nous Sommes Montpellier (CR)

France 3 Occitanie nous apprend ce 18 septembre que la majorité socialiste s’est fait souffler par la droite montpelliéraine une solution de financement du Contournement Ouest (COM) : Vinci Autoroute, généreux partenaire, financerait le projet dans sa totalité en échange d’une prolongation de la concession de l’A9 !

Alors qu’aucune déclaration n’avait été faite en ce sens jusqu’ici, Julie Frêche, Vice-Présidente de la Métropole déléguée aux Transports,  assure que c’est « la solution privilégiée ».

Si nous saluons la capacité de l’exécutif à trouver autant d’argent en si peu de temps, nous nous devons de lui rappeler qu’il y a là un petit problème d’agenda : de tels changements dans le plan de financement du COM entraînent d’office la caducité de l’enquête publique, clôturée il y a onze jours. Il y a des sujets qui ne s’improvisent pas…

Michaël Delafosse promettait aux montpelliérains que leurs impôts ne financeraient pas le COM: pourtant, dans cette configuration, les habitants de la Métropole régleront indirectement la facture, simplement en passant aux péages dont la gestion est cédée à Vinci. Tout ceci pour le plus grand bonheur des actionnaires de la généreuse multinationale …

Hasard du calendrier, le Sénat a rendu aujourd’hui même un rapport invitant à « mieux partager les profits des sociétés d’autoroutes avec l’État et les usagers ». Selon ce rapport, le modèle serait à revoir car les prolongations de concessions aux entreprises autoroutières sont jugées « trop favorables ». A Montpellier, les élus semblent donc totalement à contre courant de ces constats.

Plus que jamais, nous affirmons qu’il faut stopper ce projet d’autoroute urbaine coûteuse, inutile et anti-écologique, dont le financement se ferait au détriment de l’intérêt général.

Nous Sommes Montpellier