Même si nous ne partageons pas l’ensemble des formulations contenues dans le texte d’appel il est évident que les nominations comme ministres de Darmanin et de Dupont-Moretti constituent un acte de guerre contre la cause des femmes. 

Comment accepter en effet que Gérard Darmanin, homophobe notoire, défenseur de la « Manif pour tous » et visé dans une enquête pour viol soit nommé Ministre de l’intérieur, ministère qui par ailleurs supervise les policiers en charge des enquêtes.

Comment accepter que Éric Dupond-Moretti soit nommé Garde des sceaux, lui qui n’a eu de cesse dans ses procès d’agresser et d’accuser les femmes victimes, les associations féministes, sans oublier qu’il est un des pourfendeurs de Metoo.

Il ne s’agit pas de balayer d’un revers de main la présomption d’innocence mais de comprendre qu’elle est à géométrie variable dans une société patriarcale et de classe ni d’omettre que tout individu a le droit d’être défendu.

Notre colère est grande comme celle des féministes et des femmes victimes de violences sexistes et sexuelles. Et nous serons dans la rue pour dénoncer cette nouvelle agression contre les femmes.

Ces ministres doivent partir…