Dans un communiqué publié ce midi, Frédéric Lacas a annoncé sa candidature à sa succession à la présidence de l’Agglomération Béziers-Méditerranée. Je me réjouis de cette candidature qui permet de faire barrage à l’accession de Robert Ménard à la présidence de l’Agglo. Lors du Conseil Communautaire du 16 juillet, Frédéric Lacas aura mon vote.

Empêcher l’extrême-droite de ravir l’agglo était un engagement fort de la liste que je conduisais lors des municipales.

Malgré nos divergences politiques, je fais confiance à Frédéric Lacas pour créer les conditions pour que vive une majorité au service des habitant.e.s de l’Agglo et non uniquement d’une ou quelques communes.

D’ici au vote, un réel débat politique doit être engagé dans les communes de l’Agglo car, au final, une seule question sera posée aux Conseillers Communautaires lors du vote : voulez-vous, oui ou non, donner l’intercommunalité à un maire d’extrême-droite qui ne cesse de prouver, dans sa gestion de la ville-centre, son aversion du travail collectif ?

Ce débat n’appartient pas uniquement aux élus du Conseil Communautaire, mais à toutes et à tous qui ont au coeur le combat contre l’extrême-droite. A Béziers, les candidats battus lors des dernières municipales doivent s’exprimer, qu’ils l’aient fait ou non durant la campagne, qu’ils soient élus ou non à l’Agglo.

Nicolas Cossange
Conseiller Municipal et Communautaire de Béziers
Conseiller Régional d’Occitanie