[Communiqué de presse] Médailles pour les soignant-es, badges pour les enseignant-es : mépris et humiliation pour tous-tes !

"Pile de livre", devant le Rectorat à Montpellier - « Prof en colère »

L’académie de Montpellier a trouvé une réponse innovante au mal-être enseignant : proposer des badges pour valoriser l’engagement pendant l’épidémie de coronavirus !!

Rien que ça, et non ce n’est pas une blague de l’académie de Groland !

Dans un contexte où ordres et contre-ordres s’enchaînent, où le mépris de notre hiérarchie est toujours plus pesant, où les volontés de formatage pédagogique sont toujours plus pressantes, où les moyens ne suivent pas, ce nouveau gadget pourrait prêter à rire, vu le décalage avec nos besoins et notre vécu.

Nous pensons qu’il doit d’abord susciter notre colère. Car à travers ces 57 « open badges pour un territoire apprenant », il s’agit bien d’individualiser nos parcours, de continuer la politique du « chacun-e pour soi et tou-te-s contre tou-te-s », d’insuffler les logiques managériales au sein de l’éducation, de favoriser le numérique à l’école et des conceptions éducatives et pédagogiques uniformisées et rétrogrades. Bref, accélérer la destruction du service public d’éducation au profit d’une école réactionnaire au service du patronat.

Le contraire de l’éducation et de la société égalitaire et émancipatrice dont nous avons besoin.

Sud éducation appelle à boycotter ces badges, et dénonce la logique qui les sous-tend.

Les soignant-e-s à qui le gouvernement offre des médailles quand elles et ils demandent des embauches, des moyens et une revalorisation salariale conséquente, répondent à ce mépris par des mobilisations comme le 16 juin dernier et ce 30 juin.

Suivons leur exemple, emboîtons leurs pas, affichons en masse le badge « enseignant-e en colère et en lutte », mobilisons-nous !

SUD éducation 34