Ecologie : le candidat Saurel s’engage pour le Pacte de la Transition ! Avec quels objectifs ?

Signature Pacte Transition Philippe Saurel et le collectif citoyens pour le climat ©CDosSantos
Signature Pacte Transition Philippe Saurel et le collectif citoyens pour le climat (CR Dos Santos)

« C’est important que chacun se sente bien chez lui et sur son territoire. Et, tant mieux pour tout le monde, si, à l’avenir, ça peut coûter moins cher aux habitants de Montpellier ». Le souhait, le vœu est émis par Stéphanie Jannin, ex-adjointe de Philippe Saurel et colistière de celui-ci sur la liste « Montpellier, la Citoyenne ». L’objectif est clair : permettre au plus grand nombre de vivre mieux chez soi, et sur son territoire.

À peine revenu d’un débat animé sur le plateau de France 3 face à Michael Delafosse, Philippe Saurel, maire sortant de la ville de Montpellier et candidat à sa propre réélection, tenait un point presse en fin de journée, ce lundi 15 juin. Il tenait ainsi à réunir la presse pour la « Signature officielle du Pacte de la Transition ». Vaste programme.

« Ce n’est pas un pacte de plus, c’est une signature importante pour nous », a d’emblée, lancé, le candidat aux municipales 2020. 

Désormais signé, le candidat Saurel s’engage donc s’il est réélu à créer une Assemblée Citoyenne pour la Justice Sociale, le Climat et la démocratie ainsi qu’un renforcement concret des conseils participatifs. Il s’engage aussi et surtout à mettre en œuvre les 32 mesures du Pacte de la Transition portées par plusieurs dizaines d’associations dans tout l’hexagone.

« Nous disposerons également d’une manne de 15 millions d’euros au service du climat, mais aussi pour l’emploi au niveau local. Et, sur notre territoire, il y a notamment beaucoup d’emplois à créer dans le secteur de la géothermie », a expliqué Emma Pianetti, colistière de Philippe Saurel, et membre d’une « Green Team » aux côtés du candidat avec Stéphanie Jannin, et Thierry Teulade dans la liste « Montpellier La Citoyenne ».

Mais, concrètement, 15 millions pour qui ? Pour faire quoi ? « On pourra lancer divers appels à projets. Cela pourrait aider les entreprises locales comme les copropriétaires sur les rénovations à mener sur leurs bâtiments, notamment pour lutter contre les passoires énergétiques. Les gens volontaires postulent, déposent un dossier. Et on met des fonds pour les aider », a détaillé Emma Pianetti, spécialiste des dossiers liés à l’écologie dans l’équipe Saurel.

« La rénovation thermique est un enjeu majeur pour réussir la transition écologique dans laquelle nous sommes engagés », a complété Stéphanie Jannin. Il y a donc fort à parier qu’avec la signature de ce Pacte, et les fonds disponibles, Philippe Saurel pourra efficacement aider les montpelliérains à rénover leurs habitations, si et seulement si, il est réélu dans moins de deux semaines… 

Contactés ces dernières semaines par Stéphane Herb, et plusieurs de ses proches de l’association « Collectif Citoyens Pour le Climat de Montpellier », les deux autres candidats qui sont, Michael Delafosse et Mohed Altrad n’ont pour l’heure pas donné suite aux sollicitations de l’association héraultaise. Mais comme l’a fait remarquer Stéphane Herb, « Maintenant que le candidat Philippe Saurel s’est engagé, et il est le premier à le faire, tout peut très vite évoluer… »