“Coeur, Écologie, Démocratie” c’est la liste qui sera présentée aux Montpelliérains le 28 juin prochain. Ineptie ou innovation ? Seuls les électeurs choisiront en toute conscience. Reste une question : et si Mohed Altrad était le vrai candidat anti-système ?

Qui aurait osé cela : réunir dans une même liste des gens de La France Insoumise et de La République en Marche ? “Ni droite ni gauche” ce sont les mots d’Emmanuel Macron, le Président surprise de 2017 avait anéanti les partis traditionnels. Alors, s’il n’y a plus de droite et de gauche, il n’y a plus d’alliances dites naturelles.

Les garanties maximales

Pour Clothilde Ollier qui menait la liste Écologie en Commun au premier tour à Montpellier, c’est presque une relation contractuelle : “en travaillant avec Mohed Altrad, il nous a offert les garanties maximales de pouvoir cogérer, travailler ensemble pour promouvoir l’écologie…

Interview Clothilde Ollier :

Situation exceptionnelle, réponse exceptionnelle

Pour Alenka Doulain ce serait vital, dans ce contexte d’exception, écartelée entre crise sanitaire et crise économique et sociale. Et à propos de cette alliance, la patronne de “Nous Sommes Montpellier” est directe : “on sait que ça surprend. Comme on le répète, c’est sûrement parce qu’il y a une situation exceptionnelle qu’il y a aussi cette réponse exceptionnelle.

Interview Alenka Doulain :

Clothilde Ollier comme Alenka Doulain ont peut-être déjà tout gagné

Mohed Altrad, nous avait déjà expliqué ici en interview qu’il ne siègerait pas dans l’opposition s’il devait être battu. Étant dans le top 5 de la liste “Coeur, Écologie, Démocratie,” Clothilde Ollier comme Alenka Doulain ont peut-être déjà tout gagné. En effet, qu’elles soient dans la majorité, ou dans l’opposition, elles resteront à Montpellier des personnalités politiques fortes et incontournables.

Et quid de Rémi Gaillard ? Selon le candidat et patron du groupe Altrad : “Ben ! Rémy, c’est un complément très intéressant, pour nous. C’est un homme qui a des projets animaliers, on va l’aider à réaliser ses projets.” Et “so what” comme on dit ? Rien de plus ? 

Si le clown Rémi Gaillard a su bousculer la campagne des municipales, on peut penser que le “must” est à venir. L’homme politique qu’il est devenu tant avec ses 9.58% du 15 mars, qu’avec sa stratégie  “Triangle des Bermudes” qui permet aujourd’hui de rejoindre Mohed Altrad, laisse supposer des élections départementales, et régionales animées, avec à la clé un décryptage du mundillo politique.

Et si Mohed Altrad était le vrai candidat anti-système ?

Un anti-système peut en cacher un autre. Le clown c’est facile à repérer, l’homme d’affaires un peu moins. Mais avec le second tour des municipales à Montpellier et sa liste “Coeur, écologie démocratie,” Mohed Altrad laisse envisager beaucoup de rebondissements possibles.

Entre autres, piste étonnante : élu, Mohed Altrad sera maire et président de la Métropole. Mais, avec un collectif créé pour alléger cette double charge grâce à des délégations “pour remettre cette institution au service des habitants de la ville” explique la n°2 Alenka Doulain. Une union entre un chef d’entreprise milliardaire un peu LaREM et une municipaliste soutenue au premier tour par La France Insoumise, le “storytelling” a de quoi séduire.

Une nouvelle ère politique ? Interview Mohed Altrad :

Cette alliance Altrad, Doulain, Ollier dévoilera prochainement un programme précis, actuellement en cours d’élaboration. Il devrait être présenté la semaine prochaine avec “des moyens inédits.” Seule l’écologie a eu droit à son chiffre de 100 M€, ce mercredi 3 juin en conférence de presse à l’hôtel Mercure. Mohed Altrad lance donc “un pacte générationnel avec une nouvelle forme de gouvernance partagée.” Alors ? Mohed Altrad : un vrai candidat anti-système ? À suivre…